Site de Jean-Fabrice
Site de Jean-Fabrice

Articles sur la Transfiguration

Vous trouverez sur cette page tous les articles de Jean-Fabrice ayant pour but de vous informer de l'évolution de sa pensée au sujet de la Transfiguration.

L'Archange Raphaël

 

Visions de la Passion

17.01.2016 par Jean-Fabrice

J’aimerais aujourd’hui, au travers de mes propos, décrire ce que je vis pleinement en séance de Transfiguration et plus précisément lors de ce moment précis où je me trouve adombrer1 par le Christ.

 

Il est bien sûr très difficile de brosser un tableau explicite d’une vision mystique avec des mots aussi pauvres que ceux du langage humain. Pourtant, je m’efforcerais de le faire de façon aussi compréhensible que possible.

 

Lorsque le Christ m’adombre, je ressens tout d’abord Sa puissance, qui se traduit par une incroyable chaleur étonnamment perceptible. Il vient ensuite m’incorporer au travers de ma fontanelle, c’est-à-dire par l’ouverture du chakra coronal situé au-dessus de la tête.

 

L’intensité de l’action me procure une telle joie que des frissons parcourent mon être tout entier. Lorsqu’Il est définitivement entré en moi, je sens Sa couronne d’épines posée sur ma tête, signe infaillible de Son effective présence. C’est à ce moment précis que le témoin ou les personnes du public venues en séance de Transfiguration peuvent Le voir et vivre d’intenses émotions.

 

Dans le même temps, j’ai alors des visions de Sa Passion. Il m’est arrivé de « vivre » le moment où le Christ portait Sa Croix. J’étais comme à Sa place… Je voyais un soldat romain devant moi (devant Lui), vêtu de son armure, de sa veste pourpre, tenant sa lance dont l’extrémité du manche arrivait à quelques centimètres de mon genou droit, et repoussant vivement la foule. Mon champ de vision me laissait percevoir distinctement un amas de personnes amassées là, devant moi, à ma gauche et à ma droite. Impossible de décrire leurs intentions car je ne disposais pas du « son », leurs voix étant inaudibles. Peut-être en était-il mieux ainsi pour moi, Jean-Fabrice… La scène en elle-même était déjà assez impressionnante…

 

J’ai également eu l’occasion de voir le Christ sur le Mont Golgotha avant et pendant la crucifixion. Juste avant son supplice, je l’ai vu debout, d’un calme et d’une sérénité déconcertante. J’ai aperçu son visage… Puis, j’ai vécu la crucifixion, la souffrance en moins, mais rempli d’un Amour, d’une Lumière intérieure et d’une compassion pour le monde que des mots ne peuvent traduire. J’ai vu le paysage alentour, ses pierres blanches et sa végétation aride…

 

Inutile de vous dire combien je me sens honorer de vivre de tels instants en Sa présence. Unis, l’espace de quelques minutes, dans le plus pur Amour… Voilà la relation qui nous lie, voilà ce dont je peux témoigner…

 

C’est en toute humilité que je voulais, par ces quelques mots, léguer à l’Humanité ma petite expérience d’une rencontre hors du commun. A ceux qui doutent encore que des choses incroyables peuvent se produire, je dis ceci : « Ayez la Foi, car tout ce qui vous a été dit par le Christ est Vérité et cette Vérité se révélera à vous !».

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière !

 

Jean-Fabrice

 

 

1   Se dit d’une incorporation pratiquée dans le corps d'un médium par un Être exceptionnel.

 

 

L'Homme : un être multi-dimensionnel !

16.04.2015 par Jean-Fabrice

Après avoir expérimenté, au travers de mes séances de Transfiguration, le véritable potentiel psychique de l’Homme, je suis en mesure aujourd’hui de tenir des propos, peut-être un peu surprenants, mais qui trouveront toute leur justification à l’avenir, et ce, grâce principalement à la physique quantique.

 

J’aimerais vous parler de ma foi profonde en ce qui caractérise l’être humain à savoir sa multi-dimensionnalité.

 

Par multi-dimensionnalité, il faut entendre la capacité pour lui de s’affranchir des notions d’espace et de temps, c’est-à-dire d’être capable de « voyager » dans son environnement physique et subtil, proche ou éloigné, visible ou invisible, dans le passé, le présent ou le futur, avec un état de conscience modifié qui lui permet, en outre, de rentrer en contact étroit avec d’autres formes de vie...

 

Bien que la science n’admette pas encore l’existence du monde de l’Au-delà ou celle d’autres mondes parallèles, ni d’ailleurs d’une quelconque vie « extra-terrestre », il est indéniable selon moi que l’Homme fait partie intégrante d’un contexte environnemental complexe et varié, en ce sens où tout dans l’Univers, et donc en lui, est en interaction avec le Tout, c’est-à-dire avec la Force supérieure qui régente la Vie.

 

Plus encore, il est interconnecté avec des mondes subtils qui le pénètrent de façon quotidienne sans pour autant qu’il en soit pleinement conscient, sauf à quelques exceptions près. A ce titre, celles et ceux doués d’une sensibilité et d’une écoute intérieure plus développée que le commun des mortels, deviennent les rares témoins d’une réelle harmonie avec ce qui les entoure. 

 

Au travers de mon Merkaba, c’est-à-dire mon véhicule de lumière (cf. la page « Le Merkaba » de ce présent site), je suis en mesure - et donc tout être humain également – de « voyager » dans d’autres dimensions plus subtiles que notre monde terrestre. Ainsi, je peux contacter une dimension proche de la nôtre, comme par exemple celle où vivent en grande majorité nos défunts. Cette dimension est elle-même composée de plusieurs plans d’existence.

 

Ainsi, les êtres ayant vécus dans le non-Amour résident dans ce que j’appelle le « bas-astral », ceux qui sont restés entre la matérialité et la spiritualité lorsqu’ils étaient sur Terre sont à présent dans le « moyen-astral » et ceux qui ont été empreints d’Amour et de Lumière résident dans le « haut-astral ». Par les termes « bas », « moyen » et « haut », il convient de comprendre que plus l’on s’éloigne de l’Amour et de la Lumière, plus notre conscience est tourmentée par la douleur et la souffrance. On pourrait comparer ces « états d’âme » à l’enfer, au purgatoire et au paradis de la tradition chrétienne. C’est une vision un peu simple des choses, mais l’important est de retenir qu’il existe plusieurs plans d’existence à l’intérieur d’une même dimension.

 

De façon identique, vous l’avez compris, il existe une multitude de dimensions où vivent des êtres de nature plus éthérée, c’est-à-dire des êtres dépourvus de corps physique. Ils possèdent un corps d’énergie - tout comme nous – qui vibre à des fréquences beaucoup plus élevées que les nôtres.

 

Ce que j’arrive à réaliser en séance de Transfiguration, c’est ni plus ni moins la connexion entre plusieurs dimensions à savoir celle du monde terrestre, celle du monde des défunts et d’autres encore beaucoup plus éthérées. Ainsi, il est courant que des personnes du public voient de façon très nette des entités « extra-terrestres ». Lorsque je dis « entités extra-terrestres », il faut bien comprendre « n’appartenant pas à notre monde terrestre » et donc pas humaines. Les témoins d’un tel phénomène les décrivent comme possédant un corps avec des caractéristiques bien différentes du nôtre ; corps qui pour les uns peut s’avérer être physique, pour les autres subtil, impalpable.

 

Je souhaite ardemment que la réalité que j’expérimente sera révélée dans un temps relativement court, au regard de l’évolution rapide de la science et plus particulièrement de la physique quantique.

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière !

 

Jean-Fabrice

 

 

 

Une évolution notable !

27.02.2014 par Jean-Fabrice

Chers amis,

Je tenais à rédiger un petit article pour vous tenir informés des dernières évolutions...

Tout d'abord, il convient de souligner un fait important : le Christ délivre à nouveau Ses messages depuis novembre 2013 !

Vous vous souvenez sans doute qu'il y avait eu une "pause" nécessaire suite à l'accumulation d'une trop grande fatigue de ma part. Il fallait un temps de "repos", pour ensuite continuer plus sereinement. La teneur et la profondeur des derniers messages montrent combien il était vital pour moi d'être dans les meilleures conditions pour réaliser correctement les canalisations.

Autre fait marquant : mes perceptions et ressentis, lors des séances de Transfiguration, se sont affinés.

En effet, il semblerait qu'au moment d'effectuer des soins énergétiques, je sois désormais capable de discerner avec précision toute la structure interne du corps du témoin. Autrement dit, lorsque j'effectue un soin énergétique, je suis en mesure de voir, par transparence et en 3D, non seulement son squelette mais également tous les organes attenants. Je suis ainsi capable de localiser la source de la maladie. Par exemple, je peux voir une tâche sombre sur un rein malade évoquant un dysfonctionnement de cet organe ou, autre exemple, une tâche jaune au niveau du coeur pouvant symboliser une accumulation de graisse.

Je tiens à préciser que je ne fais aucun diagnostic, car cela est du ressort de la médecine... Loin de moi en effet l'idée d'usurper son rôle... Je suis simplement en mesure de discerner une défaillance sur le plan énergétique par le biais d'une vision spirituelle du (des) corps. J'en averti ensuite le témoin, en lui recommandant de consulter son médecin pour vérification. Néanmoins, lorsque cela est possible, je pratique des "passes magnétiques" sur le témoin sans le toucher.

Il est également important de préciser que je travaille de plus en plus avec les Rayons Sacrés (cf. la page " Les Rayons Sacrés" sur le présent site) afin, précisément, d'apporter les soins nécessaires au témoin pour son bon rétablissement. Tout se fait à distance (entre 2 et 3 mètres) et je suis sensible à ce flot d'énergies, qui part du creux de mes mains, pour atteindre la ou les parties du corps du témoin qui en ont besoin.

D'après les témoignages qui me parviennent, le travail réalisé en séance de Transfiguration est tout à fait probant. Il est efficace, et ce, de façon très rapide, voire quasiment instantané pour certains ou certaines (c'est le cas de Marie-Madeleine Cohérier).

J'invite donc, en toute logique, toute personne ayant des problèmes de santé à venir en séance de Transfiguration. De belles choses sont réalisées, même si je ne peux promettre la guérison totale ou partielle. Je ne suis qu'un serviteur qui n'a pas le pouvoir de décider de qui doit guérir ou non. Je fais seulement de mon mieux pour aider mon prochain...

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

Jean-Fabrice

 

Le Christ en protection

24.10.2013 par Jean-Fabrice

Chers amis,

Lors des séances de Transfiguration, certaines personnes du public, ou celles passées en qualité de témoins, ont eu le privilège de voir le Christ s'adombrer1 en moi. Il se présente soit dans Son corps de Gloire, soit dans Son corps de souffrance avec la couronne d'épines. Ainsi, elles distinguent très nettement Son visage et Son expression. Parfois, Il leur délivre des messages à travers moi (cf.page "Messages du Christ").

La volonté du Christ est de se montrer à la multitude parce que le monde matérialiste actuel a besoin de concret pour croire. Il s'agit donc pour Lui de ramener les Hommes vers le Bien, la Foi et l'Espérance par le biais de Sa présence.

Le Christ supervise toutes les séances de Transfiguration. Ainsi, l'ordre et la discipline règnent et chaque Entité peut se matérialiser à un moment qui lui est fixé. Ces Entités bénéficient d'un "temps" de passage très court (en réalité la notion de temps dans le monde subtil n'existe pas !) pour se montrer au public. Parfois, l'autorisation leur est donnée de revenir une ou deux fois pendant la séance pour permettre à une personne bien précise de l'assemblée présente de bien voir et de se rendre compte qu'elle ne rêve pas (notamment pour les plus sceptiques).

Il existe de nombreuses Entités dans le monde invisible. Toutes ne sont pas bienveillantes, malheureusement... Cependant, le Christ leur accorde aussi la possibilité de se montrer, afin qu'Elles soient reconnues en tant que telles et, pour Celles qui le souhaitent vraiment, recevoir le pardon. Il est vrai que l'on peut être parfois troubler en voyant des visages peu enclins à l'Amour. A vrai dire, ces Entités sont en réalité inoffensives grâce à la présence systématique du Christ. C'est pour cette raison qu'en qualité d'intermédiaire entre les deux mondes, je ne risque rien (pas de cas d'obsession ou de possession), ni le public d'ailleurs.

Le Christ joue donc un rôle primordial de part Sa protection et Sa volonté de se montrer à la multitude. Ma relation avec Lui et avec les Entités est très difficile à expliquer avec des mots. Sachez simplement que nous oeuvrons ensemble pour vous permettre de vivre des moments exceptionnels d'Amour et de Joie, de Fraternité et de Partage.

Je vous invite, plus que jamais, à nous rejoindre !

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

Jean-Fabrice

1   Se dit d’une incorporation pratiquée par un Être exceptionnel.

 

 

Une pause dans les messages du Christ

02.07.2013 par Jean-Fabrice

Chers amis,

Vous l'aurez sans doute remarqué : il n'y a plus de messages du Christ depuis mars 2013 !

J'ai été moi-même un peu surpris par cet arrêt brutal... Je me suis posé la question de savoir pourquoi et qu'est-ce-que cela pouvait bien signifier. J'aimerais ici vous faire part du fruit de ma réflexion.

Tout d'abord, il ne faut pas perdre de vue que le Christ sera toujours parmi nous lors des séances de Transfiguration. Son dernier message d'ailleurs stipulait qu'il reviendrait parmi nous. Il s'est encore montré à certains lors de ma conférence à Toulouse le 30 juin 2013. Alors, pourquoi ne parle-t-Il plus ?

Il y a plusieurs possibilités... La première, sans doute la plus simple, est qu'Il n'a plus rien à dire d'essentiel, pour le moment, et qu'Il nous laisse faire nos choix au regard d'une situation délicate dans laquelle s'est fourvoyée l'Humanité toute entière.

La seconde, plus pessimiste, consisterait à dire que Son silence traduit "le calme avant la tempête". Entendez par là que de nombreux soubresauts, qu'ils soient sociaux, climatiques, politiques ou autres, sont sur le point de se concrétiser avec des conséquences désastreuses... N'oublions pas qu'avant nous l'Atlantide, Mû, la Lémurie, ont subi les conséquences de leurs pensées, paroles et actes déplacés !

La troisième possibilité, la plus probable à vrai dire, me concernerait personnellement. Il se pourrait en effet que je sois trop fatigué sur le plan énergétique pour ne plus pouvoir capter correctement la teneur de Ses messages. Ainsi, le Christ aurait choisi le silence plutôt que de risquer une canalisation infidèle à Sa pensée.

Je vous laisse le soin de méditer sur ce sujet et de vous faire votre propre opinion.

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

Jean-Fabrice

 

Un chant d'Amour

26.02.2013 par Jean-Fabrice

Chers amis,

J'ai récemment eu le privilège de vivre un très grand moment d'amour et d'émotions en écoutant les paroles d'un chant d'église.

Elles exprimaient véritablement la présence du Christ. La teneur de Son message était semblable à ce qu'Il aurait pu dire lors d'une séance de Transfiguration. Je me suis reconnu, au travers de ce texte, en tant que témoin et serviteur du Christ. Je pense que celles et ceux qui ont vécu la Transfiguration se reconnaîtront également et apprécieront à leur juste valeur ces paroles de coeur !

" Je vous ai choisis, je vous ai établis

Pour que vous alliez et viviez de ma vie.

Demeurez en moi, vous porterez du fruit ;

Je fais de vous mes frères et mes amis.

 

Contemplez mes mains et mon cœur transpercés ;

Accueillez la vie que l’Amour veut donner.

Ayez foi en moi, je suis ressuscité,

Et bientôt dans la gloire, vous me verrez.

 

Recevez l’Esprit de puissance et de paix ;

Soyez mes témoins, pour vous j’ai tout donné.

Perdez votre vie, livrez-vous sans compter ;

Vous serez mes disciples, mes bien-aimés !

 

Consolez mon peuple ; je suis son berger.

Donnez-lui la joie dont je vous ai comblés.

Ayez pour vos frères la tendresse du Père,

Demeurez près de moi, alors vous vivrez ! "

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

Jean-Fabrice

 

Une nouvelle approche théorique

21.02.2013 par Jean-Fabrice

Chers amis,

Je pratique la Transfiguration depuis 1991, mais c'est seulement à partir de 2009 que j'ai décidé d'en parler ouvertement et de la montrer en public. 

Voici donc cinq ans que je sillonne la France afin d'éveiller les consciences quant à la réalité du monde de l'Au-delà et la survivance de l'âme ! Aujourd'hui, il est temps de changer ma façon de procéder, non pas dans la pratique, mais bien dans la phase préalable c'est-à-dire dans le contenu même de la conférence.

Je dois vous dire que je ressentais au plus profond de mon être cette nécessité d'aller de l'avant, de me lancer dans une autre démarche. En vérité, le Ciel me pousse à agir d'une façon différente qui cadre mieux avec ma propre évolution intérieure...

Aussi, je vous annonce que désormais la conférence, dont le thème général reste la Transfiguration, sera totalement différente de l'une à l'autre, ce qui rendra ce moment si particulier et si unique.

Mon intention, qui a été confirmée suite à une discussion avec mon amie Michelle Marchal (présidente de l'association "Les Mimosas" à Orange) la veille de ma prestation du 10 février 2013, est de laisser tout simplement parler l'Esprit à travers moi. Ainsi, connecté à La Source, je m'exprimerai avec pour seul but d'abreuver les âmes d'Amour et de Lumière !

La conférence du 10 février 2013 a été une première expérience, à priori réussie, selon les dires des membres de l'association et les personnes présentes lors de cette manifestation. Je vais donc poursuivre en ce sens avec la certitude que les Paroles semées feront leur chemin dans les coeurs de celles et ceux qui les auront reçues !

Je rends Grâce pour tous ces bienfaits !

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

Jean-Fabrice

 

Le phénomène de « canalisation »

16.10.2012 par Jean-Fabrice

Chers amis,

Le phénomène de « canalisation » (channeling, en anglais) mérite à mon sens d’être démystifié et compris par le plus grand nombre. J’aimerais donc aujourd’hui vous parler de mon expérience en la matière, afin de vous donner une vision plus claire et plus précise de ce phénomène encore trop méconnu.

Il convient, tout d’abord, de définir le plus précisément possible ce qu’est une « canalisation ». Cette définition est personnelle et n’engage que moi…

Une canalisation peut être définie comme un « processus transcendantal, basé sur la propagation d’ondes vibratoires captées par le médium, traduisant l’expression d’une volonté supérieure en mots compréhensibles par la conscience humaine et dont la teneur constitue souvent un conseil, un avertissement, voire un enseignement ».

Lors de mes séances de Transfiguration, je commence toujours par être incorporé par des Entités, voire adombré1 par le Christ. Ainsi, par ce biais, l’Invisible devient visible pour les personnes présentes dans la salle. Vient ensuite le moment de la canalisation qui permet de capter un message que je retransmets le plus fidèlement possible.

Ce que je ressens est très difficile à exprimer… Il n’y a pas vraiment de mots adéquats pour définir mon ressenti intérieur. Debout, face aux témoins de la scène, je suis dans une sorte d’état de conscience modifié, mais toujours conscient de moi-même, de tous les faits et gestes du public, ainsi que des Entités qui se présentent à moi. Pendant l’adombrement2 du Christ, c’est-à-dire lorsqu’Il entre dans mon champ énergétique, je me sens empli d’un amour inconditionnel et d’une profonde compassion… Un immense flot d’énergies parcourt mon Être tout entier. Ma relation avec Lui, pendant le processus de canalisation, est une relation privilégiée où je reçois tout autant que j’émets. En quelque sorte, je suis à la fois réceptif à ce qu’Il me dit et attentif à ce que je dois exprimer pour traduire exactement Sa pensée. Le plus difficile, bien que le mental intervienne un peu, est de ne pas trop interférer par ma propre volonté ou mes croyances personnelles. Je dirais donc que, par rapport à la « pureté originelle » du message, je le filtre malgré moi de par mon ignorance toute humaine...

Ainsi, un message reçu en canalisation implique forcément un minimum de traduction de la part de celui qui le reçoit. Je suis le réceptacle d’une vibration, d’un flot d’énergie qui s’imprègne en moi et qui me dicte des mots, dans un langage approprié à la compréhension humaine. Il est donc certain que ma culture et mon éducation, entre autres, jouent un rôle dans ma perception subjective de cette réalité. C’est pourquoi, il est important pour chacun de faire preuve de discernement et de ne retenir dudit message reçu que ce qui est en résonnance avec lui, autrement dit ce qui « parle » à son cœur !

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière !

Jean-Fabrice 

1   Se dit d’une incorporation pratiquée par un Être exceptionnel. 

2    Action d’adombrer.

 

 

Ce que le Christ attend de l'Humanité

01.05.2012 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Les messages reçus du Christ, par l'intermédiaire de la Transfiguration, sont sans équivoque : les temps à venir seront douloureux pour l'ensemble de l'Humanité... A plusieurs reprises, le Christ s'est prononcé sur les probables évènements futurs...

 

Sans sombrer dans le catastrophisme ou le désespoir, Il nous avertit des dangers que nous encourons par notre matérialisme, notre soif de pouvoir et de l'argent...

 

Seuls l'Amour, le Partage, la Compassion, la Fraternité et la Générosité seront à même de nous sauver. Aujourd'hui, les valeurs et les vertus se perdent; elles ne signifient presque plus rien... Il convient donc que les Hommes ré-apprennent à aimer !

 

Parfois, il est nécessaire de toucher le fond pour pouvoir remonter à la surface. Les propos du Christ me laissent à penser que l'Humanité se dirige vers cette voie. Elle arrivera au pied du mur, avant de pouvoir retrouver la force d'aimer, de respecter son prochain et son environnement.

 

J'aimerais cependant vous dire que rien n'est encore joué et qu'une minorité peut inverser le cours de l'Histoire. Par un changement de comportement radical dans nos pensées, paroles et actions, nous avons l'opportunité de modifier l'avenir. La force de la pensée est plus puissante que l'on ne se l'imagine en général...

 

Par conséquent, je vous invite, d'une part, à agir dans votre vie quotidienne conformément aux Lois Universelles et, d'autre part, à prier le Dieu de votre coeur (c'est-à-dire le Dieu de votre religion, quelle qu'elle soit) afin d'inciter les Hommes à éveiller leur conscience et leur coeur à l'Amour Inconditionnel. En multipliant le nombre de prières, et donc de pensées positives, l'énergie déployée sera supérieure à celle plus dévastatrice que nous connaissons actuellement.

 

Je compte sur vous pour entreprendre cette action plus que vitale...

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

 

Jean-Fabrice

 

 

Le Christ, vu et entendu !

02.02.2012 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Il y a presque un an, très exactement le 17 février 2011, j'écrivais un article (intitulé "Messages du Christ") où je dévoilais ce phénomène extraordinaire de la présence du Christ, parmi l'assemblée, lors de mes séances pratiques de Transfiguration. Il était non seulement présent, mais également visible d'une petite minorité...

 

Aujourd'hui, la très grande majorité des personnes qui viennent vivre ce moment sacré, où le Ciel et la Terre communient ensemble, Le voit de façon très nette. Apparaissant soit dans Son corps de Gloire, soit dans Son corps de Souffrance, Il délivre également, depuis le 23 janvier 2011, des messages importants destinés à l'Humanité.

 

Il est bien évident, et je le redis encore, que je ne suis pas le Christ ou le Second Messie, mais bien l'un de Ses humbles et fidèles serviteurs. Je Lui prête simplement mon corps, afin qu'Il puisse se montrer à la multitude et donner Ses messages, voire bientôt, un enseignement... Je suis en effet persuadé qu'Il souhaite non seulement se montrer de façon encore plus flagrante, mais également nous enseigner, nous conseiller, nous aider dans notre vie afin que, tous, nous nous réalisions pleinement dans notre divinité !

 

Je Le remercie de tout mon coeur pour la confiance qu'Il m'accorde...

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

 

Jean-Fabrice

 

 

Le public missionné par les Entités

10.11.2011 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Lors de ma conférence à Strasbourg, le 05 novembre 2011, un fait nouveau est apparu. Suite à l'intervention du Christ, un message a été délivré par les Entités. Celui-ci, plein d'Amour, invite le public, ayant reçu la preuve de la réalité du monde de l'Au-delà et de la survivance de l'âme, à témoigner de cette vérité et à transmettre l'Amour et la Lumière à chaque instant de sa vie.

 

Voici donc le premier message retransmis par une Entité, parlant au nom de toutes celles qui se sont présentées lors de la séance de Transfiguration :

 

« Voyez et croyez ! Heureux ceux qui croient sans avoir vu ! Frères et Sœurs, Nous sommes là, parmi vous, et nous vous remercions de votre présence aussi nombreuse.  Témoignez de ce que vous avez vu, afin que d’autres viennent et reçoivent la même Grâce ! Oeuvrez tels des Apôtres, car vous, aussi, avez votre mission… une mission spirituelle d’Amour et de Lumière, envers vos prochains ! Je parle au nom de Ceux qui, avec moi, se sont montrés aujourd’hui … Sachez que vous êtes aimés ! Sachez que nous vous soutenons ! Ici, tout est Amour, tout est Lumière ! Et nous vous donnons cet Amour et cette Lumière ! Recevez-les comme un cadeau… dans votre propre cœur ! Et, à votre tour, distribuez cet Amour et cette Lumière ! Mes Frères et Sœurs, et moi-même, Nous vous bénissons ! Allez en paix ! »

Je remercie, par avance, toutes les personnes qui ont compris la portée de ce message et l'importance de leur témoignage. Il est en effet primordial que chacun partage, à son niveau, ce qu'il a reçu afin que d'autres reçoivent également ce cadeau d'Amour !

Oui, la Transfiguration est un moment sacré où s'opère une communion entre le Ciel et la Terre. Ce moment, intense en émotions, mérite d'être vécu car il est porteur d'espérance et de vie.

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

Jean-Fabrice

 

Sur la Croix...

14.09.2011 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Après avoir défini ma relation avec le Christ, je souhaite décrire, le plus exactement possible, mes sensations et ressentis lors de la phase d'adombrement (terme qui signifie "incorporation par un Être d'exception").

 

Avant toute chose, je tiens encore à préciser que je ne suis pas le Christ, mais un simple serviteur. En aucun cas, je ne prends et ne veux prendre la place qui Lui revient. Je suis et demeurerai, autant de temps qu'Il le voudra, un instrument dont la mission est de Le matérialiser, car telle est Sa volonté (cf. "Vérités du Coeur", message n°6).

 

L'incorporation est véritablement un moment très profond... Il est difficile d'exprimer avec des mots cette amplitude d'Amour qui surgit et vient en moi. Je sens Sa présence, avant même qu'Il m'incorpore. Notre relation est très étroite : Il est mon Maître, mon Guide, mon Ami...

 

Lorsqu'Il m'adombre, je vis littéralement Sa Passion... Comme Lui, je suis mis en Croix... Mes bras prennent la position que l'on connait. La sensation que j'éprouve, à ce moment-là, est semblable à ce que l'on pourrait ressentir lorsque la Croix est tirée d'avant en arrière avec des cordes, jusqu'au moment où elle est fixée de façon définitive. Je ne souffre pas véritablement... Je suis plutôt empli d'Amour, de Lumière, de Compassion... Mon être entier vibre de cet Amour Inconditionnel et de cette Lumière. Tout, présent en moi, rayonne alors à l'extérieur de mon corps, pour être dirigé vers le témoin et le public. D'ailleurs, beaucoup affirment recevoir, à cette occasion, une forte chaleur intérieure. Mes yeux pleurent parce qu'ils expriment à la fois ce que vit le Christ sur la Croix et mon propre ressenti. Tout est intense, formidablement démesuré, plein de bonté... Il n'y a pas de séparation entre Lui et moi, mais union. Je suis Un avec Lui, comme Il est Un avec le Père...

 

Pour être encore plus explicite, je dirais que même ce que le Christ voyait au moment de Son agonie, je peux le percevoir assez nettement... Ma dernière séance de Transfiguration m'a permis d'assister à une scène où Jean, le disciple Bien-Aimé, soutenait la Vierge Marie dans l'épreuve... Mes ressentis évolueront encore, je le sais...

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière !

 

Jean-Fabrice

 

 

Ma relation avec le Christ

25.05.2011 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Au travers de mes propos et des différents témoignages publiés, vous vous êtes sans doute rendus compte de l'importance de ma relation avec le Christ. J'aimerais en dire un peu plus à ce sujet, en sachant cependant, que celle-ci va encore s'épanouir au fil du temps...

 

Il est difficile de mettre des mots... tant le lien qui nous unit est indescriptible. C'est bien sûr, un lien d'Amour réciproque, une volonté de Le servir et d'accomplir ce qu'Il attend de moi. Bien conscient de n'être qu'un simple intermédiaire entre le monde visible et invisible, mon rôle consiste à éveiller les consciences et à ouvrir les coeurs, et ce, dans Son Amour et Sa Lumière. Personnellement, je ne revendique rien... J'agis simplement dans Son intérêt, répondant à Son appel. Je Lui sers d'instrument, lors des séances de Transfiguration, afin que, par moi, Il puisse se montrer à la multitude.

 

Il est peut-être inconcevable, pour certains d'entre vous, que cela puisse se réaliser... Et pourtant, c'est la plus stricte vérité ! Loin de moi l'idée de convaincre qui que ce soit à ce sujet ! Je ne suis pas ici, dans ce monde, pour imposer mais pour révéler... Je fais don de mon corps au Christ qui l'utilise pour affirmer Sa présence continuelle, et Son Amour indéfectible pour l'Humanité.

 

Je L'aime, Le sens et Le comprends. Lorsqu'Il s'incorpore en moi, je vibre de tout mon Être... Je suis mis en Croix... Alors, l'Amour et la Compassion m'envahissent. Oui, nous nous unissons, l'espace d'un instant, pour qu'Il trouve, en mon corps, Sa demeure de chair. Ainsi, pour tous ceux qui ouvrent leur coeur, Le Christ dévoile Sa gloire et Sa souffrance en se rendant visible.

 

Son Amour et Sa confiance m'honorent. Je Lui rends Grâce, à chaque instant de ma vie...

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

 

Une malade témoigne...

04.03.2011 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Lors de ma conférence à Clermont-Ferrand, le 27 février 2011, un évènement pour le moins stupéfiant s'est produit ! Alors que le Christ se rendait visible à l'assemblée (25 personnes sur 51 l'ont vu et reconnu, ce qui porte à 128 le nombre total de témoins) et qu'Il délivrait son message, le témoin a reçu un véritable cadeau du Ciel !

Marie-Madeleine Coherier, souffrant depuis plusieurs années d'une maladie des muscles, dérivée de celle de Parkinson, a vu le Christ et a ressenti Sa souffrance. Lorsqu'elle est retournée s'asseoir, elle a constaté que sa propre souffrance, due à la maladie, avait disparu. Elle n'avait plus mal, nulle part !

Aujourd'hui, une semaine après les faits, le constat est le même. Malgré quelques tremblements qui demeurent, son état de santé s'est considérablement amélioré. Je vous laisse le soin de vous faire votre propre opinion en lisant son témoignage (numéro 126).

Je rends grâce à Dieu de ce cadeau ! Je remercie le Christ d'oeuvrer pour l'humanité et de se servir de moi comme simple intermédiaire entre le Ciel et la Terre. D'autres évènements exceptionnels auront lieu...

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière,

Jean-Fabrice

 

 

Messages du Christ

17.02.2011 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le dernier article publié faisait état de la présence du Christ pendant mes séances de Transfiguration. Lors de ma conférence du 13 février 2011 à Orange, le Christ s'est à nouveau manifesté. Ainsi, sur quatre-vingt personnes présentes, trente-six l'ont vu et reconnu... Le nombre total de témoins s'élève donc, à ce jour, à cent-trois personnes. Sachez que le phénomène va s'amplifier et qu'Il se montrera de plus en plus...

Un élément nouveau doit aussi être pris en compte. Le Christ tient non seulement à se rendre visible, mais également à délivrer des messages, afin d'aider l'humanité toute entière face aux maux qui l'accablent. Le premier de ces messages a été donné le 23 janvier 2011, lors de ma conférence au Havre. Surpris par cette annonce, il n'a pas été enregistré. Cependant, les témoins et le public m'ont transmis les paroles qu'ils avaient retenues. Lors de la conférence d'Orange, Il a renouvelé sa volonté.

Je sais désormais, que le plus souvent possible, Il délivrera un nouveau message. C'est pourquoi, dans les jours qui viennent, je les mettrai en ligne, et ceux à venir également. Je vous en informerai sur la page "News". De magnifiques moments nous attendent...

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière,

Jean-Fabrice

 

 

La présence du Christ confirmée par le public

24.01.2011 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Au mois d'août 2010, j'ai rédigé un article sur la "Présence du Christ" lors de mes séances de Transfiguration. Aujourd'hui, ce fait est clairement établi et confirmé grâce aux témoignages, écrits et oraux, de personnes ayant vécu ce moment exceptionnel.

 

La conférence qui s'est déroulée hier au Havre, avec l'association l'Ephémère, montre à quel point le Christ est réellement présent. Sur  une centaine de personnes présentes dans la salle, pas moins de vingt-cinq (hommes et femmes) l'ont vu et reconnu. Toutes et tous l'ont décrit pareillement. Il a également donné un message plein d'amour et d'espérance.

 

Ce que nous avons vécu est si grandiose que les mots ne sont pas assez forts pour l'exprimer. Je laisse néanmoins celles et ceux qui le souhaitent, témoigner de ce qu'ils ont vu et vécu, sur la page "Témoignages" du présent site.

 

Je sais désormais que de plus en plus de personnes Le verront ! A ce jour,  le total s'élève à soixante-sept ! Le Christ oeuvrera afin que chacun trouve sa voie... Je vous invite donc à venir partager ces moments de révélation et de bonheur inoubliable.

 

Personnellement, je peux dire que je suis honoré de pouvoir Le servir. Mon amour et ma dévotion pour Lui n'ont pas de limite.

 

Vous trouverez ci-joint un lien de l'association l'Ephémère qui résume l'évènement :

http://www.association-ephemere.com/  (à la page "compte rendu des conférences")

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

 

La Transfiguration : autosuggestion, hypnose ou réalité ?

22.11.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Il ne fait aucun doute que la Transfiguration suscite de nombreuses interrogations, tant du côté des plus spiritualistes que de celui des plus sceptiques. Je voudrais donc répondre à ces questionnements, non pas pour justifier mes actes et mes propos, mais plutôt pour éveiller les consciences quant à la réalité du phénomène.

 

Ce que je vis maintenant depuis vingt ans ne peut être pour moi source de fausseté, mais bien source de Vérité, d’Amour, de Lumière, de Compassion, dans le respect de tous, y compris du monde de l’Au-delà. Ma foi est telle que le doute n’est plus permis...

 

Je tiens à souligner que mon souhait n’est sûrement pas d’imposer quoi que ce soit, mais bien de suggérer, à la libre réflexion de chacun, une hypothèse selon laquelle il existe une réalité, invisible à nos yeux, et que la Transfiguration est un moyen d’entrer en contact avec des entités vivant dans une dimension plus subtile que la nôtre.

 

Il est vrai que la matérialisation de ces entités, lors des séances de Transfiguration, a de quoi surprendre par son incroyable réalisme. Les nombreux témoignages de personnes ayant vécu le phénomène porte à croire qu’il se passe effectivement quelque chose d’incompréhensible mais de bien présent.

 

Le doute est bien sûr permis pour un public qui découvre le monde de l’Au-delà comme jamais il ne l’a vu… D’aucuns pensent, parce qu’ils n’arrivent à pas admettre la réalité des faits, qu’il ne peut s’agir que d’une autosuggestion ou d’une hypnose induite par le médium. C’est sur ce point que j’aimerais apporter une précision.

 

L’autosuggestion peut être définie comme une suggestion que l’on exerce inconsciemment sur soi-même. Autrement dit, dans le cas de la Transfiguration, l’autosuggestion pourrait se traduire par la capacité du « témoin » (c’est-à-dire la personne qui se trouve devant moi, et qui vit l’évènement) à projeter, de façon inconsciente, des « images » correspondant à des visages de défunts, par ailleurs connus ou inconnus d’elle-même. Mais alors, comment expliquer que d’autres personnes, présentes dans le public, voient exactement la même chose, sinon plus ? Si cela était de l’autosuggestion, alors, le témoin, comme le public, se seraient autosuggérés exactement les mêmes images ; ces images représentant des êtres défunts connus du témoin et du public, voire inconnus de tous ! Sur plusieurs dizaines de personnes, la probabilité reste très faible…

 

L'hypnose, quant à elle, est définie comme étant un sommeil provoqué par des moyens artificiels. Autrement dit, cela suppose que j’aurais été capable d’endormir, de façon simultanée, non seulement le témoin, mais également une grande partie du public. Si cela était le cas, dans les circonstances exactes dans lesquelles je pratique mes séances de Transfiguration, alors que l’on me décerne tout de suite le prix du meilleur hypnotiseur au monde ! Bien sûr, j’emploie l’humour afin de vous faire comprendre que, là encore, les probabilités d’une telle hypothèse sont plus que réduites.

 

Vous l’aurez compris, il n’existe aucune tricherie dans tout ce que j’accomplis. D’ailleurs, lors de la conférence, j’explique, le plus précisément possible, le processus de la matérialisation des visages, selon ma perception et ma compréhension. Je ne prétends pas tout connaître mais ce que je sais assurément, je me dois de le transmettre. Libre à vous ensuite d’en user à votre guise…

 

Je sais que l’avenir permettra à certains et certaines d’entre vous de découvrir cette autre réalité. L’humanité ne peut qu’évoluer vers plus de spiritualité et, si je peux apporter ma pierre à l’édifice, alors, je le ferais avec le plus grand Amour.

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

Prières en séance de Transfiguration
18.10.2010 par Jean-Fabrice


Chers amis,

Je voudrais faire un cadeau à toutes les personnes qui ont vécues une séance de Transfiguration. Oui, j’aimerais leur offrir les prières que j’ai composées spécialement pour cette rencontre sacrée entre le Ciel et la Terre. Beaucoup ont été touchées par les paroles que je prononçais et m’ont demandé de les rendre publiques ; ce que je fais aujourd’hui.

Ainsi, vous pourrez vous en inspirez car elles peuvent être reprises par chaque serviteur de l’Amour.

Ces prières sont dédiées à mon guide et mon protecteur : le Christ. Cependant, je tiens à préciser que lorsque je Le prie, j’invite les personnes de confession différente à prier le Dieu de leur cœur. Ainsi, chacun est accepté et convié à participer à ce grand moment de Partage et de Fraternité.

Voici donc ces deux prières, l’une étant dite juste au début de la séance pratique et l’autre à la fin, lorsque le contact avec le monde de l’Au-delà est terminé :


Prière du début de séance :

Du plus profond de mon Être, je demande protection et assistance,

Pour que mon œuvre soit un hommage à la Vérité et à la Vie.

Ô Christ, toi mon Maître et mon Guide,

J’implore Ta Sagesse, Ta Bienveillance, Ton Amour et Ta Lumière.

Daigne regarder ton humble et fidèle serviteur,

Le protéger de tout mal, ainsi que l’assemblée ici présente.

Envoie tes messagers afin qu’ils nous enveloppent d’une bulle de Pureté,

Qu’ils nous gardent de tout danger.

Permets que notre contact d’Amour se fasse dans l’ordre et la discipline,

Que chacun, du Ciel ou de la Terre, y trouve sa place et sa récompense.

Donne-moi la Force et la Volonté de Te servir,

Que par mon action, ceux qui sont venus croient et reçoivent la Grâce.

Permets aux âmes endeuillées de retrouver la Paix,

Que leur tristesse laisse la place au réconfort, à la joie, au bonheur.

Que ce moment Sacré de Partage et de Fraternité soit empreint de Ta Divine Présence,

Afin que tous, nous soyons bénis, revitalisés et transformez.

Amen



Prière de fin de séance :

Du plus profond de mon Être, je Te remercie Ô Christ,

Parce que mon œuvre a été un hommage à la Vérité et à la Vie.

Toi mon Maître et mon Guide,

J’ai imploré Ta Sagesse, Ta Bienveillance, Ton Amour et Ta Lumière, et Tu m’as entendu.

Tu m’as fait l’honneur de Te servir humblement et fidèlement,

Tu m’as protégé du mal, ainsi que chacun d’entre nous.

Merci aux Êtres de Lumière, aux Guides Spirituels et aux Guérisseurs Célestes,

Pour leur action purificatrice et salvatrice, nous gardant ainsi de tout danger.

Merci pour ce contact d’Amour fait dans l’ordre, la discipline et le respect de chacun.

Tous, nous avons trouvé notre place et notre récompense.

Ma Force et ma Volonté ont été de Te servir, Ô Christ,

Par mon action, les cœurs se remplissent enfin de certitude et de joie.

Tu as permis aux âmes endeuillées de retrouver la Paix,

Leur tristesse a disparu : ils sont réconfortés, joyeux, heureux.

Merci pour ce moment Sacré où le Ciel et la Terre ont communié ensemble,

Dans un seul et même esprit de Partage et de Fraternité.

Merci de Ta Divine Présence,

Merci pour Ta Bénédiction, Ta Miséricorde, Ton Pardon et Ta Guérison.

Amen



Je remercie encore une fois toutes les personnes qui me soutiennent dans ma démarche.

J'invite de tout coeur chacune et chacun d'entre vous à participer à ce moment unique où le plus petit d'entre nous est aussi le plus grand !

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

Jean-Fabrice


 

Présence du Christ

18.08.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Aujourd’hui, je me dois de vous révéler un évènement majeur, qui n’est certes pas simple à écrire, mais dont l’importance est primordiale. Si je n’en ai pas parlé auparavant, c’est surtout par humilité... Cet évènement est désormais un fait vérifié et établi par des témoignages, écrits et oraux, de personnes ayant vécues une séance de Transfiguration.

 

Depuis le 26 avril 2009, date à laquelle ont commencé les séances pratiques de Transfiguration en public, il apparaît que certains individus, ayant ou non un don de médiumnité, ont attesté avoir vu le Christ. Pas moins de 27 témoins (hommes et femmes) ont déjà vécu cette expérience. Dans leurs propos, ils certifient l’avoir reconnu et ont été touché, dans leur cœur, par Sa présence.

 

Je n’ai aucune raison de mettre leurs propos en doute. Personnellement, je dirais même que je ne suis pas étonné… et que je confirme ce fait. Depuis de nombreuses années, Il m’accompagne et m’aide dans ma démarche d’amour. De plus, je Le ressens intensément en moi et près de moi, notamment au cours de mes séances de Transfiguration.

 

Je ne présume rien de l’avenir mais je suppose que le phénomène va s’intensifier dans les prochains mois. Ce que je peux dire, c’est que je suis honoré de Sa présence et de Son soutien.

 

Mon devoir est de Le servir et je l’accomplirai jusqu’à mon dernier souffle.

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

 

Un témoin face à son Guide

02.06.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Lors de la séance pratique de Transfiguration du 16 mai 2010 à Saint Lubin des Joncherets (28), un évènement pour le moins incroyable s’est produit.

 

Dans l’assemblée se trouvait une jeune femme qui était venue avec son mari et sa toute jeune fille. Elle n’était pas adepte de ces réunions spirituelles et elle n’attendait, à vrai dire, rien de particulier. Attentive à mes propos lors de la conférence, elle ressentie, peu à peu, une envie très vive de se porter volontaire comme « témoin ».

 

Elle fut appelée par le Ciel... Elle se présenta donc devant moi en espérant voir son père décédé. Mais une autre aventure l’attendait : un rendez-vous avec son Guide !

 

C’est un moment inoubliable qu’elle relate dans son message (n° 78 de la page « Témoignages »). En voici un extrait :

« Il m´ouvrit ses bras... et je sentis un amour si fort en mon cœur. Un Amour tellement beau et immense qu´il m´est impossible de trouver les mots pour le décrire. Car ces mots n´existent point. Tout s´est passé dans mon cœur et j´ai demandé à cet Être de m´emmener vers Lui. Je voulais rester avec Lui ! Il continua à m´envoyer de l´amour et je compris que je me devais de rester (sur Terre) et de me calmer. Je ressenti alors une grande Paix. En retournant m´asseoir, je sus que je venais de vivre un moment extraordinaire. »

 

En ce qui me concerne, j’étais effectivement rempli d’un Amour immense, d’une puissante compassion. Cet Être de Lumière s’est incorporé en moi afin de délivrer un message à sa protégée. Il semble, qu’au travers de cette expérience qu’elle a vécue, un cheminement spirituel s’est fait depuis.

 

Je rends Grâce pour avoir servi à nouveau d’intermédiaire.

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

 

Soins énergétiques en séance de Transfiguration

23.04.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

Faisant suite à un précédent article sur le soin énergétique lors des séances de Transfiguration, je souhaite aujourd’hui apporter quelques précisions.

Tout d’abord, il me paraît important de souligner que je ne suis qu’un intermédiaire entre le monde visible et invisible, un « canal » par lequel agissent les Êtres de lumière, les Guides spirituels et les Guérisseurs célestes.Par « canal », il faut entendre que je mets mon corps entier « à disposition » de ces Entités – ou plutôt de ces Principes vibratoires, par opposition à des personnalités au sens humain du terme – afin qu’ils puissent se matérialiser ou apporter des soins énergétiques aux personnes en souffrance.

Il est important de bien comprendre que ces Principes doivent être tout d’abord « captés », pour ensuite agir à travers moi. Ainsi, c’est du niveau de conscience du médium dont tout dépend. Ce niveau de conscience implique un certain niveau d’honnêteté, de simplicité, de lâcher-prise, d’amour et de compassion. Il ne s’invente pas avec la seule bonne volonté mais se découvre patiemment à travers l’expérience globale de la Vie et par l’audace d’entreprendre sans retenue.

Lorsque j’opère des soins énergétiques, par le biais de l’invisible, je ne maîtrise plus totalement mes mains. Celles-ci sont guidées afin d’apporter précisément l’ajout énergétique au bon endroit. Bien souvent, un « scan » est réalisé à distance sur le corps du témoin placé devant moi, ce qui me permet exactement de localiser sa perte d’énergie, symbole de dysfonctionnement majeur. Tout est fait avec une très grande maîtrise et ma confiance envers Celui qui intervient est primordiale. Je me laisse donc faire, dans un total abandon à un Principe Supérieur qui sait et qui connaît.

A la différence de certains médiums, je ne suis pas « en transe » mais conscient de tout. Je qualifie souvent mon état d’être de « supra-conscience », c’est-à-dire que je suis à la fois acteur et spectateur. Maître de moi-même, tout en étant investi - voire adombrer - par une Présence extérieure, il est donc bien entendu que je ne décide pas d’agir seul, de ma propre initiative mais que ce phénomène s’impose de lui-même avec mon accord.

La « qualité » de l’adombrement - et donc de la Présence qui se manifeste en moi - dépend uniquement de ma pureté d’âme, de mon équilibre psychique et de ma résistance physique.Il ne convient pas de s’émerveiller d’un tel phénomène mais de le considérer comme extrêmement sacré. J’entends par là que tout un chacun doit le vivre de façon intime, profonde, avec noblesse et pureté de cœur.

Lors d’une séance de Transfiguration, le monde visible et invisible se confondent. Une fois l’adombrement réalisé, la Présence et le médium s’unissent à un tel point que le taux vibratoire de ce dernier s’accroît considérablement. Il en est de même de la salle. Le public reçoit donc une quantité importante d’énergie nouvelle, à la fois vivifiante, apaisante, pleine d’Amour et de Lumière.

Sur un plan plus technique, il est à noter que des mesures ont été prises par des radiesthésistes quant à la résonnance énergétique de la salle. Initialement, elle vibrait à environ 8000 Hertz pour atteindre, pendant la séance de Transfiguration, 18000 puis 26000 Hertz ; ce qui est considérable. Cet afflux d’énergie provient principalement de la Présence qui est en moi, ainsi que de l’action des « techniciens célestes » qui régulent les énergies « montantes et descendantes ». Selon Sa pureté, Son importance dans l’ordre hiérarchique céleste, cette Présence rayonne plus ou moins fortement à travers moi, et ces vibrations se répandent à tous.

Enfin, il convient de souligner également qu’Elle ne s’incorpore en moi que si je peux supporter le choc vibratoire que cela suppose. C’est un travail en commun où je ne fais figure que de simple intermédiaire, humble serviteur d’un monde remplit d’Amour qui ne demande qu’à nous aider.

Aujourd’hui, plus que jamais, je rends Grâce de la mission qui m’a été confiée : celle d’éveiller les consciences quant à la réalité de la survivance de l’âme.

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

Jean-Fabrice

 

Le fluide corporel et spirituel

05.04.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Au regard de l’évolution exponentielle des évènements et de leur singularité, il me semble opportun d’écrire, et de transmettre donc, ce que j’ai appris jusqu’à présent par mon expérience et mes lecture passées. Vous trouverez, dans ces propos, le début d’une explication sur le principe de fonctionnement de la Transfiguration.

 

Tout d’abord, il convient de souligner que la Transfiguration, dans son ensemble, respecte les Lois de l’Existence, les Lois Universelles. Il n’y a donc pas de « miracles » dans ce que j’accomplie, mais simplement la réalisation de choses qui sont en concordance avec les Lois Divines, comme par exemple la loi d’attraction-répulsion, la loi de dilatation-condensation, les lois de l’électricité…

 

Il serait présomptueux de dire que je peux tout expliquer. Cependant, j’affirme aujourd’hui ce que je sais assurément. Je ne vous demande pas d’y croire aveuglement, mais bien au contraire, d’en faire votre propre opinion. Je souhaite également qu’un jour la science puisse confirmer ce que j’avance.

 

La force vitale ou l’énergie fluidique :

 

La force vitale est un fluide, une énergie, qui relie l’esprit à la matière. Ce fluide est la force motrice qui permet à l’esprit d’avoir une action sur la matière. Sans cet intermédiaire, l’un ne peut agir sur l’autre. Pour être plus explicite, je dirais que votre esprit ne peut commander à votre main de bouger par lui-même. Il a nécessairement besoin d’une force motrice pour agir et ainsi lever votre main.

 

La force vitale, ou l’énergie fluidique, se trouve dans tout et autour de tout ce que Dieu a créé. Ainsi, elle est présente en chaque être humain, chaque animal, chaque plante, chaque minéral, chaque liquide, chaque étoile, chaque esprit. Je le répète : tout ce qui existe, de façon visible ou invisible, est imprégné par une force fluidique. Il ne s’agit pas de quelque chose de matériel, mais de spirituel. Vous devez comprendre que lorsqu’un esprit est relié à un corps matériel, il possède avant tout l’énergie fluidique (fluide spirituel) nécessaire à sa propre existence en tant qu’esprit. Il possède aussi une quantité « additionnelle » de force vitale pour lui permettre de faire vivre le corps physique (fluide corporel).

 

Il est important de noter cependant que la nature du fluide qui anime le corps physique diffère de celui qui anime l’esprit. En effet, ce qui est destiné à agir sur la matière doit s’adapter dans une certaine mesure à la matière. Ainsi, le fluide des corps terrestres est plus « lourd » que le fluide des esprits habitant ces corps. On pourrait dire que le fluide corporel ressemble aux courants d’énergies telluriques terrestres, qui ne sont ni vraiment matériels, ni purement spirituels. Cette énergie fluidique de chaque être physique parcourt le corps entier grâce à un fil conducteur qui est le sang. Ainsi, si le sang se détériore, perd de sa qualité, ou se détruit, alors l’énergie fluidique cesse d’agir et la vie du corps physique devient impossible.

 

Pour en revenir à la Transfiguration, je suis désormais certain que le processus de matérialisation des visages utilise mon fluide corporel. Je dirais même plus : les Êtres de lumière, les Guides célestes, et les Guérisseurs spirituels se servent non seulement de mon fluide, mais également du fluide corporel de l’assemblée présente. Toute personne est une source d’énergie et, en cela, elle participe, consciemment ou non, à créer la substance nécessaire à l’apparition des visages, ainsi que depuis peu, aux soins spirituels prodigués sur les témoins qui en ont besoin.

 

La matière : un fluide condensé

 

Le fluide corporel, vous l’avez compris, n’est pas produit par l’esprit incarné, mais tiré des substances ingérées par le corps. C’est par notre alimentation, mais également par l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons, que nous assimilons les éléments nécessaires à l’enrichissement de notre sang, véritable fil conducteur du fluide corporel.

 

Mais plusieurs questions se posent : comment notre corps se forme dès son origine ? Qu’est-ce qui permet sa croissance puisqu’il n’y a pas d’ajout de matière finie ?

 

La réponse à ces questions se trouve dans la capacité que possède ce fluide à se condenser pour former de la matière. La croissance de notre corps physique, comme le gland qui devient chêne, ne peut s’opérer que par un processus inhérent. Ce « quelque chose » que nous ne connaissons pas et qui parcourt chaque partie de notre corps pour former la chair, les os, les cheveux, les ongles, n’est rien d’autre que la condensation du fluide, se transformant ainsi en matière.

 

Pour l’homme, cela demeure un grand secret de la nature. Et pourtant, constaté que le corps n’est que du fluide condensé en matière, est chose commune dans notre environnement puisque cette loi s’applique non seulement au corps humain mais également aux animaux, plantes et minéraux. Leur croissance et leur aspect matériel obéissent aux mêmes lois de la condensation du fluide.

 

La question qui se pose désormais est de savoir d’où vient exactement ce fluide subtil, indispensable à la croissance et à la conservation des êtres vivants ? Nous pourrions répondre en disant que ce qui est nécessaire à notre survie se trouve dans l’air, dans l’eau, et dans la nourriture. Ce qui est vrai… mais pas suffisant pour comprendre le processus de condensation.

 

En réalité, il existe un procédé complexe qui permet d’obtenir, à partir de ces éléments (l’air, l’eau et la nourriture), une forme éthérée. Cette forme éthérée devient le fluide qui agira dans les parties les plus infimes de notre anatomie. La transformation en fluide des aliments se produit grâce à la décomposition, suite à la digestion.

 

L’air, quant à lui, est déjà un mélange fluidique. Nos poumons ne retiennent que la quantité fluidique requise, le reliquat étant rejeté. Il est à noter que l’air n’est pas vraiment nécessaire à la constitution physique ; en revanche, il est capital pour la production des différents courants d’énergie qui enclenchent la transformation des aliments en fluide.

 

Toutes les dissolutions s’effectuent par des courants chauds. Toutes les condensations s’effectuent par des courants froids. C’est pourquoi nous ne pourrions survivre sans le fluide de l’air, car toutes les autres activités fluidiques cesseraient automatiquement. L’eau, enfin, possède également un mélange particulier de fluide. En fait, le fluide de l’eau est le plus utile aux corps, qu’ils soient humains, animaux, ou plantes. Ces différents corps ne sont en effet, pour l’essentiel, que le résultat d’une condensation du fluide extrait de l’eau. Voilà pourquoi le fluide de l’eau abonde dans les aliments provenant des mondes animal et végétal. En les ingérant nous recevons la quantité de fluide aquatique nécessaire à notre corps. N’oublions pas que sans eau, nous sommes voués à une mort certaine.

 

Il reste une question : d’où vient le fluide dans l’air, l’eau et les aliments ?

 

En fait, il provient de la Terre. La Terre, en tant que corps céleste, possède et irradie toutes les catégories de fluides nécessaires à la conservation des êtres. Le fluide terrestre se compose à la fois du fluide inhérent à la Terre corps céleste, et des fluides que la Terre reçoit par irradiation des autres corps célestes à proximité, comme par exemple la lune.

 

Toutes les planètes possèdent leur propre fluide, unique. En fonction de leur position par rapport à la Terre, leur rayonnement fluidique est plus ou moins intense. Comme leur position change constamment, leurs rayonnements varient. Le mélange du fluide de la Terre avec les fluides des autres corps célestes est primordial pour la préservation et le développement de la vie terrestre. Ainsi, l’influence fluidique des corps célestes sur notre vie, sur notre énergie vitale et sur notre tempérament est bien plus importante que nous l’imaginons.

 

Tous les corps terrestres sont par conséquent du fluide condensé, provenant du rayonnement fluidique de la Terre et des planètes qui l’entourent.

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

Les prémisses d’un enseignement

25.03.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Lors de la séance pratique de Transfiguration du 21 mars 2010 à Dunkerque, un évènement pour le moins surprenant s’est produit. A vrai dire, c’était la deuxième fois… Déjà, le 31 janvier 2010 à Clermont-Ferrand, une personne avait expérimenté ce phénomène particulier.

 

Il est difficile de retranscrire les propos des témoins relatifs à ce qu’ils ont vécu. Cependant, je crois qu’il est nécessaire de les évoquer car il me semble que ces moments sont les prémisses d’un futur enseignement de l’Au-delà dont le but final serait de nous guider vers le sentier de la Vérité.

 

En ce qui concerne la première personne, la description qu’elle en a faite correspond à une sorte de voyage extra-temporel. Elle s’est trouvée transportée, en esprit, dans un autre monde en ayant la conviction de vivre intensément un moment indescriptible de joie et de bien-être. Cette personne disait qu’elle était accompagnée d’Êtres lumineux et qu’une sérénité l’envahissait. Personnellement, je savais qu’un Guide m’avait incorporé et j’étais conscient de moi-même et de tout ce qui m’environnait. Nous étions donc, le témoin et moi-même, tous les deux physiquement présents dans la salle, mais lui, était comme « parti », en esprit, dans un autre monde.

 

La même chose s’est déroulée avec la deuxième personne mais, cette fois, une chose singulière s’est produite. Le témoin, après avoir dit qu’il avait voyagé, a souligné qu’une Entité féminine lui avait délivré un message important et qu’elle devait, à son tour, le transmettre à l’assemblée présente. Celui-ci, que vous pouvez lire sur la page « Témoignages » de ce même site (message n°61), stipulait qu’il était nécessaire de purifier notre être intérieur plutôt que de jouer selon les apparences. A la fin de la séance, au moment où les témoins viennent s’exprimer sur ce qu’ils ont vécu, cette personne, manifestement très émue par cette expérience, a clairement évoqué l’importance de ce message et la nécessité de l’appliquer.

 

Pour conclure, je dirais que la Transfiguration n’a pas fini de nous surprendre. Je suis, moi-même, en constante évolution et les Guides m’enseignent, à chaque séance, comment procéder au mieux afin d’obtenir les meilleurs résultats. Ce qui est incontestable, c’est l’Amour avec lequel Ils viennent à nous et le désir intense qu’Ils expriment à vouloir nous aider pour notre évolution spirituelle.

 

Bien que je ne sois qu’un intermédiaire entre le Ciel et la Terre, un simple et humble serviteur de l’Amour et la Lumière, je ne cesserai jamais de Les remercier pour leur action et le soutien qu’Ils m’apportent chaque jour.

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

Les conditions de réussite d’une séance de Transfiguration

03.03.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Plus les séances pratiques de Transfiguration se multiplient, plus je suis en mesure d’affiner les conditions de réussite. Bien que le pourcentage soit tout à fait honorable (de 80 à 100% de réussite pour le témoin et d’environ 80% pour le public), il me parait essentiel de cerner au mieux, et de respecter bien sûr, lesdites conditions afin de parfaire notre perception des évènements et d’augmenter notre réceptivité.

 

Voici donc quelques précisions à apporter à tout ce que j’ai pu écrire jusqu’à présent :

 

Tout d’abord, concernant « le décor », je ne me sers plus que d’une bougie ; les huiles essentielles n’étant pas toujours bien supportées par le public. En revanche, j’ai rajouté un gros cristal de roche (en provenance de l’Himalaya) sur ma table. Son objectif est de capter les énergies puis de les redistribuer au profit de chacun.

 

Ensuite, concernant ma protection personnelle, j’invoque bien entendu le CHRIST, qui demeure mon maître et mon guide. Je porte sur moi une obsidienne irisée de couleur noire avec une teinte violette sur une face, verte de l’autre. Son rôle est d’éloigner les entités néfastes. De plus, j’ai placé dans un étui que je porte sur moi ou que je pose à proximité, des reproductions de personnages illustres (Jésus, Marie, Ste Thérèse de l’Enfant-Jésus, Padre Pio, St Michel…), ainsi que quelques prières et pentacles personnalisés. Il est également important de se protéger avec un pendentif de médailles et de pierres protectrices (améthyste, tourmaline, météorite).

 

Enfin, concernant certaines attitudes à adopter ou conditions à respecter pour assurer la réussite totale d’une séance de Transfiguration, je dirais qu’il convient de suivre les règles ou remarques suivantes :

 

Le public :

 

-  Doit faire un silence total (pas de bavardages, téléphones portables éteints, pas de déplacements…)

- Doit respecter et appliquer les directives concernant la phase préparatoire à la séance de Transfiguration (concentration et relaxation). Pour cette phase, chacun se tiendra la main. La gauche dirigée vers le Ciel, la droite vers la Terre.

- Doit plisser légèrement les yeux afin de faciliter la vision du phénomène.

 

Le témoin :

 

-  Ne doit pas venir devant le médium avec une appréhension ou une peur (laisser sa place dans ce cas).

-   Ne doit pas vouloir voir à tout prix (mais plutôt lâcher prise).

-   Ne pas être sous l’effet de médicaments, drogues…

-   Doit légèrement plissé ses yeux afin de faciliter sa vision.

-  Doit avoir tous les chakras ouverts (libre circulation des énergies). Si cela n’est pas le cas, le témoin ne verra pas de visages. En revanche, il subira sans doute de ma part un rééquilibrage énergétique, sous forme de soins par imposition des mains à distance.

 

Pour l’Au-delà :

 

-  L’entité ne peut pas se montrer car réincarnée.

-  L’entité ne peut pas se montrer car cela ne lui ait pas permis :

-  Bien souvent parce que le témoin n’est pas encore prêt à recevoir. Dans ce cas, le fait d’être sélectionné en qualité de témoin doit l’encourager dans la voie de l’évolution spirituelle.

- Parce que l’entité n’est pas prête à venir témoigner de l’existence de l’Après-vie.

-  Parce que l’entité manque d’énergie pour se matérialiser (bien souvent lié à la fatigue physique du médium).

 

Le médium :

 

-  Doit éviter de pratiquer la Transfiguration avec un état de santé fragilisé (fatigue, prise de médicaments…).

-   Doit proscrire toute drogue,  cigarette et alcool pour une meilleure réceptivité médiumnique.

-   Doit favoriser une alimentation saine et équilibrée.

-   Doit pratiquer quotidiennement la méditation contemplative.

 

Il me semblait important de faire un bilan après quelques mois de pratique en public. Vous avez donc ici mes dernières informations en la matière. En attendant d’autres évolutions…

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice



La Transfiguration… à peine décryptée
22.02.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

Mon intention, vous le savez, est de vous apporter, chaque fois que cela m’est possible, des précisions supplémentaires sur l’extraordinaire phénomène de la Transfiguration.

Je me suis posé longtemps la question de savoir si je devais vous révéler les deux messages que j’ai récemment reçus, par l’intermédiaire d’un médium, lors de ma conférence du 31 janvier 2010 à Clermont-Ferrand. Ces messages étant personnels, j’ai préféré, dans un premier temps, les garder pour moi. Puis, parce qu’il me semble essentiel de partager la Connaissance, j’ai choisi d’écrire cet article afin de vous les révéler.

Je vous livre donc ces messages, sans prétention aucune, et n’apportant aucun commentaire. Vous constaterez cependant que le monde de l’Au-delà est pourvu d’un certain humour… (1er message). Vous découvrirez également combien la science est encore loin de connaître parfaitement le corps humain dans son intégralité (2ème message).


Message n°1 (lors de la conférence du 31/01/10 à Clermont-Ferrand) :

"Les êtres de lumière, les guides spirituels, les guérisseurs célestes vous remercient et vous bénissent cher érudit médium transfigurationniste."


Message n°2 (reçu par mail le 01/02/10) :

« Jean-Fabrice, soyez assuré de notre protection. L’effusion d'électro-aimants cellules, permettant aux âmes de s'accrocher à votre masse vibratoire, est aussi source de manipulations d’énergies de nos techniciens célestes. L'électricité passant dans votre regard permet la mise au même plan vibratoire de l’être humain et de l’entité. La flamme violette revivifiant les pertes d’énergie subies par vos différents corps et  ceux de l’entité, tout ceci est coordonné par votre couronne dorée, faisceau lumineux divin qui vous chaperonne en entier, vrai ordinateur céleste. Ne prenez pas ombrage de cette explication mais nous jugions utile de vous en relater certains phénomènes que vous comprenez déjà seul. Ne doutez jamais que vous ayez été choisi pour cette mission, ni de vos capacités qui vont encore se développer. Nous vous devions ces félicitations pour accepter d’être support physique de vos défunts alors que tant d’autres craignent leur propre déchéance future envers le malin. RESTEZ DANS L’AMOUR DU CHRIST. Bien aimé frère terrien, les anges et les archanges de la cinquième dimension. »


Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

Jean-Fabrice

 

 

La Transfiguration : source énergique d'un mieux être ?

23.01.2010 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Plus je pratique la Transfiguration, plus je découvre le monde de l’invisible… et les incroyables facultés qui se développent en moi. La Transfiguration est bien plus qu’un simple contact avec les défunts ou les guides spirituels : elle est aussi une formidable alternative à nos maux les plus divers.

 

Pour être plus explicite, et au travers des expériences que j’ai déjà vécues jusqu’à présent, je confirme le fait que la Transfiguration peut nous apporter d’autres bienfaits tels que le rééquilibrage énergétique de nos corps physique, éthérique, émotionnel, mental et spirituel.

 

Il est maintenant évident que lorsque j’impose les mains sur un témoin pendant une séance de Transfiguration, un guide de Lumière agit à travers moi. Un véritable travail énergétique s’opère alors. Le témoin est totalement pris en compte, de la tête aux pieds, et se trouve dans un état d’équilibre, à tous les niveaux, au bout de quelques minutes seulement.

 

Je subodore donc, qu’avec un peu d'expérience, je pourrai, par l’intermédiaire des guides spirituels, et ce dans un avenir très proche, soigner plus en profondeur certaines personnes malades. Si cela s’avérerait exact, je serai honoré de pouvoir servir mon prochain en ce sens. Mais, laissons faire les choses lentement et surtout laissons le Ciel décider.

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

 

La Transfiguration sur les ondes

20.12.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le jeudi 17 décembre 2009, j'étais l’invité de l’émission radio « Toutes les étoiles en parlent », sur IdFM (98Mhz) ; émission animée par Jean-Claude Carton. De 23h00 à 06h00, j’ai répondu à de multiples questions sur mon premier livre, sur la Transfiguration, ainsi que sur d’autres sujets très variés.

 

Avant l’émission, Jean-Claude m’avait proposé de réaliser une séance de Transfiguration en direct ! J’ai relevé aussitôt le défi. Après avoir satisfait toutes les sollicitations des auditeurs et auditrices, j’ai donc procédé, sur le plateau d’IdFM, à cette expérience hors du commun. Un drap blanc avait été fixé sur un pan de mur afin de faciliter la vision de mon aura et d’autres lumières perceptibles. Il s’est avéré que cette expérience a parfaitement fonctionné.

 

Les témoins ont effectivement vu de multiples visages, certes anonymes, mais très vrais dans leur expression et le message qu’ils essayaient de délivrer par le regard. Bien sûr, les témoins ont pris la parole en direct à l’antenne pour témoigner de la véracité du phénomène. C’était véritablement un évènement tout à la fois inespéré et tellement encourageant pour l’avenir !

 

Je remercie très humblement et très sincèrement l'ensemble des auditeurs et auditrices qui sont intervenus lors de cette émission ainsi que les personnes présentent sur le plateau d' IdFM qui m'ont fait confiance.

 

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

                                                                                    

 

La Transfiguration : un lien entre Ciel et Terre

20.09.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,


Suite à mes conférences du 04 et 13 septembre 2009, à Limoges et Paris, je tenais à vous confirmer que la Transfiguration en public est une réalité qui donne à la fois beaucoup de réconfort et une espérance nouvelle. Une autre réalité est la volonté des défunts de vouloir systématiquement communiquer avec nous. Ils désirent ardemment nous aider dans notre cheminement spirituel et terrestre.

Au travers de leurs manifestations, je m'aperçois de plus en plus que mon rôle est nécessaire afin de contribuer à l'éveil des consciences. Par mon intermédiaire, les entités se montrent pour témoigner d'une vérité trop longtemps ignorée.En toute humilité, je continuerai donc à oeuvrer et à servir le Ciel et la Terre.

Je remercie, de tout coeur, toutes les personnes qui me soutiennent dans mon action.

Dans la Paix, l'Amour et la Lumière,

Jean-Fabrice

 

 

Conférence à Brioude avec l'association Aurore

13.07.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le vendredi 10 juillet 2009, j'ai fait une conférence à Brioude avec l'association Aurore, présidée par Mme Odette Papillon. Arrivé la veille, je fus accueilli chaleureusement par l'ensemble du bureau.

 

Contrairement à d’habitude, ma conférence se faisait en soirée. Installé dans une salle très adaptée pour la circonstance, je fus reçu par un public attentionné et curieux. J’avais invité l’assemblée à poser toutes les questions nécessaires pendant mon exposé. Beaucoup en ont profité pour satisfaire leur soif de connaissance, et surtout pour comprendre, de façon précise, ce phénomène dont ils n’avaient jamais entendu parler.

 

Après presque deux heures de conférence, j’ai effectué quelques médiumnités sur photos car le public était demandeur. Cependant, je ne me suis pas attardé sur cette phase de mon intervention, tout simplement afin de conserver le maximum de mon énergie pour la séance pratique de Transfiguration.

 

Comme je le fais couramment maintenant, un tirage au sort a été effectué de manière à ce que les nombreuses personnes volontaires puissent tenter l’expérience en toute justice et impartialité. Après avoir explicité au public la procédure, j’ai commencé la séance. Au fur et à mesure, les témoins ont pu juger, par eux-mêmes, la véracité de mes propos.

 

Sur dix personnes qui se sont présentées, pas moins de huit ont réellement vu des visages ou une aura blanche et bleue m’envelopper. Les témoignages se sont succédés à la fin de la séance et, chose peu commune, un grand nombre de personnes assises dans la salle ont été témoins de choses remarquables. Il est dorénavant clairement établi que le fait de se mettre en face de moi, comme « témoin », n’est pas une condition sine qua non pour voir les entités. A mon sens, cela dépend avant tout de l’élévation spirituelle de l’individu et du respect des consignes données pour favoriser une telle vision (cf. recommandations antérieures).

 

Cette fois-ci, il n’y a pas eu d’exorcisme. Cependant, il est à noter que cette expérience commune a révélé à chacun une réalité insoupçonnée jusqu’à présent. Le public a été ravi de ce partage, malgré l’heure tardive à laquelle nous nous sommes quittés. Je remercie l’ensemble des personnes présentes, et l’association Aurore en particulier, pour la ferveur dont elles ont fait preuve.

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

 

Conférence à Evreux avec l'association Mirabilis

06.07.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le dimanche 05 juillet 2009, j’ai fait une conférence à Evreux avec l’association Mirabilis, présidée par Mme Bluette Maire. Après avoir été accueilli, j’ai eu le plaisir de revoir mes amis dont Jean-Luc et Chantal Weil, responsables de l’association Liah.

 

Cette journée était placée sous le signe du partage. Le public était nombreux. Parmi les personnes présentes, certaines étaient originaires d’Amiens et de la région parisienne, notamment un jeune garçon de 23 ans, Anthony, venu spécialement pour l’occasion.

 

Pendant la conférence, j’ai pu m’apercevoir que l’assemblée était silencieuse, mais particulièrement attentive à mes propos. La curiosité du phénomène intriguait nombres de personnes. Les questions furent nombreuses. J’ai répondu le plus précisément possible de façon à ce que tout un chacun puisse comprendre simplement ce qu’était la Transfiguration, ce qu’elle pouvait apporter, et comment s’établissait le processus particulier de l’incorporation et de la matérialisation.

 

Il est à noter que le public était partagé quant à la façon d’appréhender ce phénomène totalement nouveau. D’aucuns ont compris et accepté tout de suite. D’autres ont attendu la séance de Transfiguration pour pouvoir juger. Je pense que, dans l’ensemble, ils n’ont pas été déçus du résultat.

 

Le moment venu, j’ai demandé aux personnes volontaires pour tenter l’expérience de s’inscrire auprès de la présidente. Après avoir explicité au public la manière dont nous allions procéder, un tirage au sort a été effectué. Le premier témoin fut un monsieur qui a pu revoir sa fille. J’ai ressenti une vive émotion lorsqu’elle s’est manifestée en moi. Les liens entre le père et la fille étaient très forts. Des larmes de joie ont coulé sur mes joues. Des paroles ont été échangées. Que de bonheur !

 

Le second témoin était une dame âgée qui a affirmé avoir revu son mari décédé il y a une trentaine d’années. Elle a précisé qu’il lui est apparu sous ses traits lorsqu’il avait trente-cinq ans, alors qu’aujourd’hui il en aurait soixante-cinq ! Là encore, un moment d’intenses émotions et de joie profonde.

 

Le troisième témoin était Jean-Luc Weil. Comme il le décrit dans son témoignage sur le forum, il a clairement identifié le regard de Frédérique, sa fille, décédée depuis deux ans. Il a également senti ses caresses au niveau de son visage. Autant dire que pour lui aussi, le rendez-vous avec le monde de l’au-delà était réel.

 

D’autres personnes sont passées mais les résultats n’ont pas été aussi probants. A ce propos, j’aimerai à nouveau expliquer quels sont les faits ou attitudes qui empêchent de voir la matérialisation du visage d’un être désincarné. Tout d’abord, l’individu peut faire un barrage psychologique conscient ou inconscient lié à l’appréhension vis-à-vis du phénomène, voire à une certaine peur, ou plus simplement parce qu’il n’est pas prêt psychologiquement. Une autre raison est que le témoin se trouve trop dans l’attente de recevoir, alors que l’attitude idéale serait au contraire de lâcher-prise, de se laisser-aller. Enfin, un état physique faible tel que la maladie, la fatigue, la prise de médicaments, peut nuire à la réceptivité du témoin.

 

La séance de Transfiguration s’est terminée par un exorcisme, à l’instar de ce qui s’était déjà passé dans d’autres associations. J’avais invité Anthony à venir à cette journée. Il y avait une urgente nécessité de faire quelque chose pour lui. Après avoir prié le Christ et m’être concentré, j’ai lui ai demandé de s’approcher de moi. Alors que nos regards s’étaient à peine croisés, il s’est mis à avoir des spasmes, comme s’il voulait régurgiter quelque chose. Il tremblait de partout. Je me suis approché de lui, les mains en avant. J’ai prononcé quelques paroles afin de faire sortir ce qui le faisait souffrir. Après quelques minutes, Anthony revint à lui. Il se sentait mieux. Il est venu témoigner, comme les autres personnes qui sont passées devant moi, de ce qu’il avait ressenti.

 

Pour conclure, je dirais que cette conférence a été bénéfique pour chacun d’entre nous. En ce qui me concerne, j’ai beaucoup dépensé d’énergie, mais cela en valait la peine. Je remercie l’ensemble des personnes présentes et l’association Mirabilis en particulier pour la confiance qu’elles m’ont accordée d’emblée.

 

Dans la Paix, l’Amour et la Lumière,

 

Jean-Fabrice

 

 

La Transfiguration en public : une réalité confirmée !

09.06.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le dimanche 07 juin 2009 est une journée qui confirme réellement la réalité du phénomène de la Transfiguration et de sa faisabilité en public.

Répondant à l’appel de Maryline Grolaud, présidente de l’association Sanlymite, je me suis rendu à La Rochelle pour faire connaître le phénomène de la Transfiguration.

 

Accueilli très chaleureusement par les membres de l’association, ainsi que par un public venu très nombreux, j’ai commencé mon intervention par une conférence sur le sujet. Le but était, bien évidemment, de faire découvrir à l’assemblée ce phénomène totalement méconnu.

 

Les gens présents dans la salle ont écouté avec attention, surpris par l’incroyable discours que je tenais. Il me semblait que chacun d’entre eux restait « sans voix », comme s’ils croyaient rêver ! Comment un homme peut-il entrer en contact avec les défunts et que ceux-ci se matérialisent sur son visage ? Inconcevable, impensable, inimaginable, diraient certains ! Et pourtant…cela s’est encore une fois passé en public !

 

Suite à la conférence, j’ai donc proposé à la présidente de mettre en pratique ce que je venais d’affirmer en théorie. La Transfiguration étant pour moi une réalité, je me devais, fort de mes expériences précédentes à Limoges (avec l’association Myosotis) et à Pécy (avec l’association Liah), de démontrer la véracité de mes propos. Nous organisâmes le passage des témoins sous forme de tirage au sort, après qu’une vingtaine de personnes se portèrent volontaires pour tenter l’expérience.

 

Durant cette séance de Transfiguration en public, il est à noter que huit personnes au total sont passées devant moi. Ce nombre limité s’explique par le fait que la Transfiguration suscite une dépense d’énergie très importante. Sur ces huit personnes, sept ont vu le ou les visages de leur(s) défunts. Il est important aussi de préciser que parmi le public, certains ont vu des manifestations particulières telles que des visions d’auras et d’auréoles, des voiles blancs, des visages d’entités… Chaque personne est ensuite venue témoigner de ce qu’elle avait vu et vécu. Une chose est sûre : l’émotion était encore au rendez-vous !

 

En plus de ces grands moments de bonheur et de retrouvailles auxquels nous avons assisté, il s’est produit un évènement particulier. En effet, j’avais remarqué un homme dans la salle qui était sous l’emprise d’une entité malsaine. Avant même la conférence, je suis allé vers lui et je lui ai proposé de l’aider. Frédéric, tel était son nom, accepta, bien conscient qu’il fallait faire quelque chose pour lui. J’ai donc procéder à un exorcisme en direct.

 

Afin que vous compreniez bien ce qui s’est passé, j’aimerais apporter une précision. Frédéric ne se doutait absolument pas de ce qui allait se passer. En ce qui me concerne, je savais très bien ce que je faisais. J’ai l’ai invité à venir en face de moi. Son regard était rempli de haine et de colère. Je me suis concentré et j’ai demandé protection et assistance. Soudain, je fus rempli d’une force incommensurable, d’une énergie phénoménale, d’un amour profond ! Dans le même temps, j’étais conscient que je me trouvais en conflit direct avec cette entité malsaine qui habitait Frédéric. Le choc entre la lumière et les ténèbres ne se fit pas attendre !

 

J’ai prononcé quelques paroles en m’adressant à Frédéric. Il fallait qu’il s’en remette Dieu pour pouvoir être sauvé. Il le comprit et l’accepta, bien que cette entité malsaine lui dise le contraire. De vives douleurs le prirent dans le bas du dos. Il était à la fois poussé à résister, par cette force négative, et invité à s’ouvrir à la lumière. Le conflit ne dura que très peu de temps.

 

Je lui ai imposé la main droite sur le haut de la tête. La réaction fut immédiate. Il tomba en arrière et fut récupéré par Stéphane, un membre de l’association, qui avait pour rôle d’assister les personnes qui passaient devant moi. Frédéric avait tout son corps tremblant, comme pris par une crise de spasmes. Je l’ai appelé par son prénom et lui ai demandé de se relever. Il s’exécuta. Il venait d’être exorcisé. Il prit ma main, la baisa, et me remercia. L’amour et la lumière rayonnait désormais dans ses yeux. Il était changé ! Je vous invite à lire son témoignage sur le Forum (article n°22).

 

Pour conclure, je dirais que la Transfiguration commence à être connue et reconnue. Ce qui est remarquable, c’est que de nombreuses personnes aient pu recevoir, en public, un réconfort, un soutien, une aide au moyen de ce phénomène unique en son genre. Je continuerai désormais de faire connaître la Transfiguration par le biais des conférences programmées, mais je proposerai également, et de façon systématique, de la mettre en pratique. Il est temps, en effet, de donner à notre monde un brin d’humanité, d’amour et de lumière !

 

Jean-Fabrice

 

 

L'expérience de la Transfiguration en public renouvelée !

25.05.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le samedi 23 mai 2009 est encore une journée qui restera gravée dans les mémoires.

 

Répondant à l’appel de l’association Myosotis qui m’avait déjà reçu le 21 mars dernier, je me suis rendu à Limoges pour témoigner à nouveau de la Transfiguration, faire une séance de médiumnité sur photos, et vivre un moment de partage.

 

Accueilli très chaleureusement par ses dignes représentants - Mme Antoinette Trouvat et Viviane Barois – ainsi que par un public venu nombreux, j’ai commencé par faire un rappel sur la Transfiguration. Il y avait en effet dans le public certaines personnes qui n’étaient pas présentes lors de ma première intervention et qui découvraient pour la première fois ce phénomène. Je me devais donc de fournir un minimum d’informations pour que tout le monde comprenne.

 

Après une courte pause, j’ai poursuivi par une séance de médiumnité. De nombreuses photos étaient disposées devant moi sur la table. Je n’ai pas pu malheureusement entrer en contact avec toutes les entités. Cependant, je me suis efforcé de répondre aux questions et de fournir, malgré tout, un maximum de renseignements utiles. Préférant ne pas trop m’attarder sur la médiumnité afin de conserver mon énergie, j’ai souhaité renouveler l’expérience de la Transfiguration en public, suite au succès du 26 avril dernier avec l’association Liah.

 

J’ai donc proposé à l’assemblée de vivre cette expérience unique afin de donner du réconfort aux personnes endeuillées, mais également afin de démontrer la véracité de mes propos. J’ai invité la présidente de l’association à choisir parmi les personnes volontaires celles qui se présenteraient devant moi. A l’instar de ce qui s’est passé avec l’association Liah, nous avions organisé la salle, au préalable, de façon à laisser un passage au milieu. Le témoin, quant à lui, possédait un objet dans la main afin que,  s'il voyait quelque chose de tangible, il puisse le montrer à l’assemblée; signe manifeste de la présence d'une ou plusieurs entités.

 

J'ai demandé ensuite au public de faire le plus grand silence, de ne croiser ni les bras ni les jambes ; ceci afin de permettre une meilleure circulation de l'énergie. Puis, je me suis concentré et j'ai prié le Christ de m'assister. Une fois prêt, j’ai invité Antoinette Trouvat à débuter l’expérience.

 

Durant toute la séance, l’intensité des manifestations était grande. Une dizaine de personnes a participé activement. Huit personnes ont témoigné, à l’issue de la séance, avoir réellement vu le visage – voire plusieurs visages – de défunts. Il est à noter que les témoins ont également pu distinguer une lumière autour de mon corps physique, plus communément appelée « aura ». D’après leurs dires, la couleur blanche et bleue revenait souvent. D'autres personnes, assises dans la salle, et qui donc ne se sont pas présentées devant moi, ont également déclaré avoir aperçu quelque chose. Autant dire que cette seconde expérience de Transfiguration en public fut un succès !

 

Je voudrais, ici, faire un aparté sur les personnes qui n’ont rien vu. Le fait de ne rien distinguer, alors que d’autres voient, est dû à plusieurs causes possibles. Tout d’abord, l’individu peut faire un barrage psychologique conscient ou inconscient lié à l’appréhension vis-à-vis du phénomène, voire à une certaine peur, ou plus simplement parce qu’il n’est pas prêt psychologiquement. Une autre raison est que le témoin se trouve trop dans l’attente de recevoir, alors que l’attitude idéale serait au contraire de lâcher-prise, de se laisser-aller. Enfin, un état physique faible tel que la maladie, la fatigue, la prise de médicaments, peut nuire à la réceptivité du témoin.

 

Pour conclure, je dirais que cette journée fut intense en émotion. Empreint d’Amour et de Lumière, je crois pouvoir affirmer que chacun a reçu plus qu’il n’espérait. Il ne m’appartient pas d’en dire plus : je laisse le soin à ceux qui ont vu de témoigner ! Une chose est sûre : nous avons tous vécu un très grand moment de partage, où le bonheur et la joie étaient présents. Je remercie très sincèrement et très chaleureusement l'ensemble des personnes qui ont participé de près ou de loin à cette manifestation. Je continue de penser que l’aventure ne fait que commencer…

 

Jean-Fabrice

 

 

La Transfiguration en public : une première !

27.04.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le dimanche 26 avril 2009 est une date qui restera gravée dans les mémoires.

 

Conformément à mon agenda, je donnais ce jour là une conférence sur la Transfiguration au profit de l’association Liah. Humaniste dans l’âme, son but est d'apporter une aide morale et désintéressée aux personnes en souffrance suite à un décès, une maladie, une séparation… J’ai donc été reçu très chaleureusement par Chantal et Jean-Luc Weil, les responsables de cette association.

 

Suite à mon accueil et après un déjeuner en famille, nous nous sommes apprêtés à l’organisation de la salle, à la mise en place des moyens audio et vidéo nécessaires à la conférence. Nous avions convenu que je commencerai par présenter le sujet de la Transfiguration, pour poursuivre par une médiumnité commune, et enfin conclure par une séance de Transfiguration en public ; chose que je n’avais jamais faite jusqu’à présent. Mon but était d'apporter le maximum de réconfort aux personnes endeuillées, notamment au moyen de la Transfiguration.

 

Bien évidemment, le sujet même de la Transfiguration était méconnu de tous. Il a suscité un vif intérêt. Mon exposé commença par la projection d’une vidéo, puis l’explication du processus en lui-même. J’argumentais ensuite avec les photos de mon site qui ne laissèrent pas l’assemblée indifférente. Jean-Luc posa quelques questions et commenta principalement les « éclairs bleus » dans mes yeux. Pour lui, il n'y avait aucun doute sur l'authenticité du phénomène.

 

Suite à ma conférence, Jean-Luc et moi-même avons donc procédé à une médiumnité en duo. Une quinzaine de photos était disposée sur la table devant nous. La séance dura un long moment, soucieux que nous étions de donner au public le maximum de messages. Sans prétention aucune, je dirais que les personnes présentes et concernées par la médiumnité ont été satisfaites de notre prestation. J'ai éprouvé un très grand plaisir à travailler avec Jean-Luc dans ce domaine sensible où le médium se trouve très souvent confronté à une réalité cruelle.

 

Enfin, j'ai voulu donner l’amour et la lumière ; mais d'une façon différente de celle que j'avais proposée aux personnes présentes lors de mon intervention à Limoges, avec l'association Myosotis, en mars dernier. Au lieu de simplement laisser couler l'énergie en moi et la rayonner pour que le public la reçoive, j'ai souhaité tenter l’expérience d’une séance de Transfiguration en direct. C'était une première !

 

Nous avons donc réorganisé la salle de façon à laisser un passage au milieu. Ainsi, l'assemblée était séparée en deux, une partie sur le côté gauche, une partie sur le côté droit. J'ai demandé au public de faire le plus grand silence, de ne croiser ni les bras ni les jambes ; ceci afin de permettre une meilleure circulation de l'énergie. Le silence se fit dans la salle.

 

Je me suis concentré et j'ai prié le Christ de m'assister. Adoptant le rythme d'une respiration profonde, je suis entré en moi. Au bout de deux à trois minutes, je me suis levé. Jean-Luc avait reçu pour mission de choisir et de me présenter les personnes désireuses de voir le phénomène. Il avait donc la charge de les inviter à se lever, de leur faire emprunter le couloir, et de les positionner devant moi à environ trois mètres. En ce qui me concerne, je faisais face à l'assemblée, les bras le long du corps, paumes tournées vers le ciel. Juste avant de commencer, j'avais demandé à ce que le témoin possède un objet dans la main afin que s'il voyait quelque chose de tangible, il puisse le montrer à l’assemblée; signe manifeste de la présence d'une ou plusieurs entités.

 

A cause de l’énergie dépensée, seule une dizaine de personnes a participé à cette première expérience. Huit personnes ont témoigné, à l’issue de la séance, avoir réellement vu le visage – voire plusieurs visages – de leur(s) chers disparus. D'autres personnes, assises dans la salle, et qui donc ne se sont pas présentées devant moi, ont également déclaré en public avoir aperçu quelque chose. Autant dire que l’émotion fût grande ce jour là !

 

Un autre évènement a eu lieu. Lors de la séance de Transfiguration, j’ai ressenti l’incorporation d’un Être de Lumière exceptionnel. Il était si puissant, rempli d’une telle force et d’un tel Amour, que j’en ai été littéralement et profondément ému. Il ne m'appartient pas de déclarer son identité, par humilité. Je laisse le soin à ceux qui ont vu de témoigner. Ce que je peux vous dire assurément, c'est que j'ai reçu la Grâce de Lui servir d'intermédiaire. Je vous prie de croire que cet instant pour moi fut un honneur…

 

Lorsque cet Être de Lumière est entré en moi, une très grande chaleur m’a envahit. Une impression de puissance absolue me pénétrait tout le corps. Il est difficile d'exprimer de telles émotions. Cependant, ce que j'ai vécu a été unique. En dix-huit ans d'expérience, je n'ai jamais reçu autant ! La personne qui était en face de moi, et que nous nommerons VG, avait en elle quelque chose de malsain. L’Être de Lumière l’a exorcisé en lui disant ces mots : « Tu sais qui je suis maintenant ! Sors de ce corps ! Sors je te l'ordonne ! ». À ces mots, la femme s'écroula à terre, inconsciente. Jean-Luc garda son sang-froid et la fit allonger pour qu'elle puisse récupérer. C'est à l’issue de cette expérience que j'ai dû arrêter la séance de Transfiguration, par manque d'énergie.

 

Pour conclure, cette journée a été, pour tous, empreinte d'Amour et de Lumière. Par la Transfiguration, j'ai pu donner un beau cadeau : celui de revoir un être disparu. Mais j'ai également reçu, beaucoup reçu. Cet échange mutuel nous a été plus que profitable. Manifestement, nos cœurs ont été remplis de bonheur et de joie. Je remercie très sincèrement et très chaleureusement l'ensemble des personnes qui ont participé de près ou de loin à cette manifestation. Pour ma part, je suis persuadé que mon aventure ne fait que commencer…

 

 

Mon nouveau livre : La Connaissance révélée

24.04.2009 par Jean-Fabrice

 

Comme je l'avais déjà annoncé, j'envisageais d'écrire un nouveau livre sous la forme d'un roman initiatique. Ce projet est enfin réalité !

 

Je vous offre en exclusivité sa préface et les premières lignes sur la page intitulée "Articles divers".

 

J'ai voulu écrire ce livre, sous la forme d'un roman initiatique, non seulement pour délivrer une certaine connaissance au plus grand nombre, mais également pour faire connaitre le phénomène de la Transfiguration. Mon but est d'éveiller les consciences sur l'existence réelle de l'au-delà et d'affirmer que la Transfiguration est un extraordinaire moyen de communication avec le monde invisible qui mérite d'être connu et reconnu.

 

Je vous laisse le soin de parcourir les premières lignes de ce roman. Bonne lecture à tous et rendez-vous à la fin de l'année 2009 pour sa parution officielle.

 

Jean-Fabrice

 

 

Une séance de Transfiguration

08.04.2009 par Jean-Fabrice

 

La Transfiguration est le terme que j’emploie pour définir la matérialisation du visage d’un être désincarné (entité vivant dans l’au-delà), après incorporation dans le corps du médium, et dont la manifestation se traduit par une superposition des deux visages.

Il s’agit de donner l’occasion, à une personne désireuse d’entrer en contact avec un être disparu - ou qui souhaite découvrir, par ce moyen, l'existence de l'autre monde - de visualiser concrètement le visage d’un défunt. Ce phénomène ne peut se passer qu'après incorporation physique du défunt dans mon corps. La matérialisation, quant à elle, se traduit par une superposition du visage du défunt sur le mien. Le témoin d’un tel événement voit mon visage devenir trouble, puis « s'effacer » en quelque sorte pour laisser la place à l'autre.

 

Plus explicitement, la Transfiguration permet à un défunt de se montrer physiquement et de communiquer par l’intermédiaire du regard et de la parole. A la différence de la Téléplastie qui peut se définir comme la “ sortie ” du corps d’un médium d’une substance que l’on nomme ectoplasme, la Transfiguration est toute intérieure. Elle permet à l’entité de se matérialiser en moi et de transmettre un véritable message. Ainsi, la Transfiguration est source de réconfort et de savoir dans la mesure où le témoin reconnaît l’être disparu et se voit délivrer un conseil, une remarque, une aide, afin qu’il puisse continuer sereinement sa vie terrestre. Je tiens à préciser que je ne suis nullement en état de transe, mais bien au contraire, totalement conscient de tout ce qui se déroule avant, pendant, et après une séance de Transfiguration.

 

La Transfiguration prouve que l’au-delà existe, que les défunts peuvent se manifester à nous, et donc que la mort n’est pas une fin en soi. La Transfiguration permet à certains ou certaines d’entre vous de revoir un être aimé. Si ce phénomène est porté à la connaissance du plus grand nombre, les répercussions en seront multiples : tout d’abord une inévitable évolution des consciences sur le plan spirituel, puis, sans nul doute, des découvertes scientifiques de premier ordre; et pourquoi pas, le monde spirituel enfin étudié et compris.

 

Pour bien comprendre une séance de Transfiguration, il convient de définir le déroulement chronologique des différentes étapes. Essayons de les décrire:

 

Déroulement d'une séance de Transfiguration  :

 

1/ Le décor de la séance

 

Présence de bougies et d’un peu d’huile essentielle qui ont un rôle de protection.

 

Les témoins de la séance, quant à eux, sont placés face à moi.

 

Je me trouve donc face au(x) témoin(s), en position debout, les bras le long du corps, les mains légèrement tournées vers le ciel.

 

Avant de commencer la séance, je propose aux témoins d'entrer dans une phase de silence intérieur et d’appeler mentalement le proche disparu qu'ils souhaitent revoir. Pour ma part, durant cette phase, je demande la protection au Christ, ainsi qu’à mes guides spirituels qui me soutiennent depuis toujours.

 

Je tiens à préciser une chose : autant je maîtrise le phénomène, autant je ne peux déterminer l’identité de celui qui se présentera. Autrement dit, il se peut très bien qu’au cours d'une séance vous soyez face-à-face avec un autre défunt que celui attendu. Mais, rassurez-vous, l'effet est identique, voire meilleur si vous êtes en contact avec un guide spirituel. 
 

2/ La séance de Transfiguration (étape par étape)

 

Pour que vous compreniez bien ce qui se passe lors d’une séance de Transfiguration, et ce que vous pouvez ressentir, imaginez-vous assis sur votre chaise, dans une salle illuminée par des bougies donnant ainsi une ambiance légèrement tamisée.

 

L'odeur de l’huile essentielle élève votre esprit vers les sphères supérieures, vers ce monde pur et éternel.

 

Intérieurement, vous ressentez à la fois une certaine appréhension face à l’inconnu mais également une certaine excitation à l’idée de revoir l’être aimé.

 

Vous devez vous détendre lentement en respirant profondément, en faisant le vide en vous, et pensant également à l’être disparu qui vous manque tant.

 

Vous vous sentez en paix désormais, dans ce lieu protégé.

 

Je me trouve face à vous, debout, et, en silence, je demande protection. Je me concentre afin de prendre contact, à l’affût du moindre signe.

 

Un courant d’air froid vient sur mon côté gauche. Il signifie qu’un être désincarné est proche de nous et qu’il souhaite prendre contact.

 

Je tends alors mes mains et je l’invite à s’incorporer en moi.

 

Je sens désormais le courant d’air froid parcourir mes mains, mes bras, mon torse, et se rapprocher de mon visage.

 

L’incorporation est possible à la condition sine qua non que nos fréquences vibratoires respectives soient en phase.

 

Ensuite, une sensation de frisson me parcourt tout entier. C’est vraiment la sensation étrange que quelqu’un entre dans votre corps. Il est là, présent, en moi !

 

Tout mon corps vibre et je me sens en symbiose avec cette entité qui peut dès à présent se matérialiser et apparaître sous vos yeux.

 

Je suis conscient de tout. Je ne suis pas du tout en transe contrairement à d’autres médiums à incorporation. Je sais exactement quand l’entité est présente autour de nous, quand elle s’approche de moi, quand elle s’incorpore, quand mon visage se modifie, quand vous voyez le visage de l’entité, et quand celle-ci repart.

 

Lorsque l’entité s’est incorporée en moi, je suis capable de dire qui elle est, quelle est sa nature profonde et ses intentions. Je suis également capable de définir son attitude comportementale, et bien sûr, je reçois ses messages très clairement que je retransmets alors fidèlement. Le témoin peut aussi poser des questions qui trouveront réponses.


3/ Fin de la séance

 

Pour conclure, il me reste à expliquer comment se termine une séance de Transfiguration. En fait, elle se termine bien souvent lorsque l’entité ou moi-même avons consommé beaucoup trop d’énergie pour continuer plus avant. Il y a alors rupture du contact ; l’esprit quittant mon corps pour retourner à un niveau de fréquence vibratoire plus approprié pour lui. Dès cet instant, je dois prendre une dernière précaution : je dois remettre « à la terre » l’éventuelle énergie négative que j’aurais absorbée lors de la Transfiguration.

 

Pour être plus explicite, je m’agenouille, les paumes de mains plaquées au sol. J’inspire par le nez, je retiens ma respiration entre deux et trois secondes, et j’expire profondément par la bouche de façon à évacuer tout l’air de mes poumons. Il se crée alors un échange énergétique entre mon corps et ce que j’appelle « la terre », qui possède une polarité neutre. Ainsi, je rééquilibre mon corps à volonté, sans avoir aucune séquelle.

 

Par cette brève description, vous comprenez bien qu’il existe une forme de communication entre l’entité qui se manifeste et le témoin. Je ne suis qu’un intermédiaire entre les deux mondes, un pont entre les deux rives.

 

La Transfiguration : Incorporation & matérialisation

 

Je mets mon corps à disposition de façon à matérialiser le défunt – preuve de sa survivance après la mort – et ma voix afin de permettre la délivrance de mots, de paroles qui vont réconforter, en quelque sorte, le témoin de la séance. En fait, le défunt utilise mon être tout entier pour s’exprimer pleinement. Les esprits cherchent à communiquer avec nous. Ils utilisent tous les moyens en leur possession pour se manifester. Lorsqu’ils ont la possibilité d’utiliser un médium, ils n’hésitent pas, en accord avec lui, à « emprunter » son corps. Cependant, le phénomène d’incorporation est rare dans la mesure où cela nécessite des efforts et une perte d’énergie non négligeable, tant pour le médium que pour l’entité.

 

Pour simplifier, la matérialisation du visage d’un défunt en moi suppose une élévation de mes fréquences vibratoires, et un abaissement des siennes, afin que nous accédions ensemble à un même plan vibratoire. C’est la condition sine qua non pour que l’incorporation réussisse et que la matérialisation de son corps suive. En fait, le plus difficile à réaliser est la nécessaire phase « d’équilibre » à trouver entre nos fréquences vibratoires respectives. Une fois cette étape franchie, le reste de la séance consiste à ne pas perdre le contact et à garder son potentiel énergétique constant. A partir du moment où la perte d’énergie est trop importante, le contact avec l’entité est rompu.

 

Avant l’incorporation, j’invoque les entités, non sous forme d’incantation, mais plutôt par une prière respectueuse. Il est très important d’invoquer des entités précises ou des guides spirituels afin de ne pas attirer celles du bas-astral qui pourraient me nuire fortement. C’est pourquoi je pratique en même temps une prière de protection, sous l’égide du Christ, qui me permet une certaine sécurité dans ce que je fais. Dès lors, les entités que j’ai invoquées se présentent et peuvent se manifester. Il faut savoir qu’aucune entité ne se refuse à ce type de manifestation, dans la mesure où elle peut le faire. Leur but pour les plus attentionnées, rappelons-le, est de nous aider à faire face aux difficultés de la vie terrestre. Ces entités peuvent ou non se manifester en fonction de leur volonté, de leur capacité à abaisser leurs fréquences vibratoires, et de mon acceptation pour être incorporé.

 

Vous comprendrez aisément qu’il est plus facile de « capter » des entités du bas-astral que celles qui se trouvent sur les plans supérieurs ; d’où la nécessité de se protéger. Il existe plusieurs sortes d’entités et donc plusieurs plans astraux. Personnellement, je pense que chaque entité, en fonction de son degré d’évolution spirituelle, vit dans un plan vibratoire qui lui correspond. Ainsi, les entités qui n’ont pas réussi à « monter » vers la lumière, car trop empreintes de vils sentiments et intentions, se trouvent dans un plan subtil que l’on nomme le bas-astral. Les âmes du moyen-astral se trouvent, quant à elles, entre deux plans de conscience, celui du bas-astral et celui du plan divin. Les entités ayant accédé à un certain degré de perfection peuvent prétendre vivre sur le plan divin. Il est à noter qu’il existe à l’intérieur d’un même plan astral plusieurs niveaux ou paliers qui, une fois franchis, permettent d’accéder au plan supérieur.

 

Conclusion 

 

Mon expérience de dix-huit ans me permet d’affirmer que le phénomène de la Transfiguration n’est ni une utopie, ni une élucubration de mon esprit, mais bien quelque chose de réel, qui mérite enfin d’être connu et reconnu, et ce, par le plus grand nombre. La mort n’est pas une fin en soi. Elle n’est que la transition d’une vie pour une autre vie, plus subtile, plus spirituelle. La Transfiguration, quant à elle, est un moyen de percevoir cet autre monde et d’en apprécier sa richesse. Source de réconfort et de savoir, la Transfiguration permettra sans nul doute à l’Homme d’évoluer spirituellement, et de comprendre le monde - à la fois visible et invisible - qui l’entoure. C’est pourquoi aujourd’hui, je souhaite faire connaître ce phénomène afin de favoriser l’éveil des consciences et de donner la possibilité, à chacune et à chacun, de percevoir cette autre réalité qui nous a été cachée jusqu’à présent.

 

Jean-Fabrice

 

 

Conférence sur la Transfiguration à Limoges (Association Myosotis)

24.03.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le week-end du 20 au 22 mars 2009 fût particulièrement riche en évènements. Je suis allé faire une conférence sur la Transfiguration à Limoges au profit de l’association Myosotis.

 

J’ai été accueilli de façon très chaleureuse et conviviale. L’ambiance qui règne au sein de cette association est familiale et saine ; ce qui d’emblée a favorisé des échanges cordiaux, remplis d’amour et de lumière. Je remercie donc Mme Antoinette Trouvat, présidente de l’association, Viviane Barois, ainsi que l’ensemble des personnes qui ont, de près ou de loin, participé à mon accueil et au bon déroulement de ce rendez-vous majeur.

 

Nous avions convenu que le vendredi soir serait consacré à une séance de Transfiguration, le samedi à une journée de conférence et médiumnité publique, et le dimanche matin à des consultations bénévoles pour les personnes intéressées.

 

La séance de Transfiguration n’a pas laissée indifférente la présidente de l’association. En effet, à peine avions-nous commencé la séance que son défunt mari se manifesta. La venue de l’entité s’est faite très rapidement. Antoinette vit très clairement ses yeux et les différentes expressions du visage qu’il manifestait de son vivant. Elle fut remplie d’une joie indescriptible et de vives émotions. La surprise fut telle qu’elle considéra la séance comme « un véritable cadeau ». Il est à noter que cette manifestation se déroula pendant une vingtaine de minutes.

 

J’ai également permis à Viviane de recevoir un cadeau. Il ne s’agissait non plus d’une séance de Transfiguration mais d’un échange énergétique. Nous nous sommes mis face à face et, les mains dans les mains, nous avons échangé une formidable énergie, pleine d’amour et de lumière. Nous avions l’impression qu’une spirale entourait nos corps. Un immense bonheur parcouru notre être tout entier. J’explique ce phénomène par le fait que je servais encore, à cet instant précis, d’intermédiaire entre le monde visible et invisible. Je servais de canal à cette énergie qui est passée en nous et qui a revitalisé nos corps à la fois éthérique et physique.

 

Le samedi après-midi fut consacré à ma conférence ainsi qu’à une médiumnité en public. La conférence fut très appréciée dans la mesure où le sujet était inconnu de tous et, à priori, très intéressant d’après les dires de mes interlocuteurs. Après la projection d’un film, d’une douzaine de minutes, je commençais donc à expliquer ce qu’était la Transfiguration, comment cela m’était arrivé, quel était le processus qui permettait la matérialisation du visage, et ce que pouvait apporter celle-ci pour des personnes endeuillées ou non. Puis, je fis une projection de photos prises le 14 novembre 2008, où l’on voit très clairement la manifestation de voiles blancs autour de moi, le début d’une matérialisation de visage, ainsi que l’inexplicable apparition d’éclairs bleus dans mes yeux.

 

Suite à cette conférence, je fis une médiumnité en salle. Certaines personnes avaient posé sur la table des photos de leurs défunts. Après une minute ou deux de concentration, je pris la première photo et je commençais à dire ce que je ressentais par rapport au défunt, les circonstances de sa mort, les éventuels messages qu’il ou qu’elle voulait faire passer… J’ai reçu également des flashs qui m’ont permis de discerner des situations précises et de donner des réponses aux questions posées par l’auditoire.

 

Après cette séance de médiumnité, j’ai proposé à l’assemblée présente de recevoir l’Amour et la Lumière à travers moi. Là encore, après un court instant de concentration, je me suis levé et je me suis mis en phase de réception, les bras le long du corps, paumes des mains tournées vers le ciel. Puis je sentis une formidable énergie descendre en moi. Je mis mes mains en direction du public afin de rayonner cette énergie. Certains ont ressenti une chaleur intérieure, d’autres un bien être profond. Une fois que cette énergie a été transmise, je me suis avancé vers chacune des personnes présentes. Inspiré par mes guides, je leur ai ensuite délivré un message personnel qui avait pour but de les aider à progresser dans leur vie quotidienne et dans leur vie spirituelle.

 

Enfin, la matinée de dimanche fut consacrée à des voyances individuelles. Beaucoup de personnes sont venues me voir afin que je les conseille dans leurs difficultés quotidiennes. Je fus ravi de les aider car j’avais le sentiment profond d’être utile.

 

Pour conclure, je dirais que ce week-end à Limoges a été très riche sur le plan relationnel et personnel. Je remercie encore toutes les personnes qui ont cru en moi et qui m’ont fait l’honneur de pouvoir servir mon prochain. Du fond du cœur, merci !

 

Jean-Fabrice

 

 

Interview de besoindesavoir.com

18.03.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

La Transfiguration est un sujet qui passionne de plus en plus de gens, avides de connaissance et de faits nouveaux. J’ai récemment été interviewé par besoindesavoir.com, média spécialisé dans le paranormal.

Cette interview s’est déroulée de façon cordiale et je remercie M. Emmanuel Delarue d’avoir suscité autant d’enthousiasme et de réactivité vis-à-vis de ce sujet passionnant. Merci donc à ce média qui, par son intervention, contribue à faire connaître la Transfiguration.

Vous retrouverez cette interview à l’adresse suivante :  http://www.besoindesavoir.com/article/article/id/317575/parent/53

 

Jean-Fabrice

 

 

Conférence sur la Transfiguration à Paris (U.S.F.I.P.E.S)

14.02.2009 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Aujourd’hui, 14 février 2009, est une date importante pour moi car elle marque le début d’une série de conférence à Paris et en province pour l'année 2009. Vous trouverez le calendrier de mes futures conférences à la page "Agenda" pour plus d'informations.

 

J’ai présenté devant un public très intéressé par mes propos le phénomène de la Transfiguration, ainsi que ma philosophie de vie et mes expériences mystiques que je relatent dans mon livre. Les personnes présentes ont été très sensibles et fortement impressionnées surtout par les photos présentées.

 

Je vous donne ci-après un extrait de ladite conférence et des thèmes abordés :

 

Conférence de Jean-Fabrice

sur le phénomène de la Transfiguration

et sur son livre intitulé : Je ne suis pas de ce monde

Conférence du 14 février 2009 à 15h00

 

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

 

Bonjour à tous,

 

Je me présente : je suis Jean-Fabrice, auteur du livre Je ne suis pas de ce monde… (publié aux Editions Le Manuscrit), créateur du site de numérologie gratuite NUMEREF, et médium à incorporation spécialisé dans la Transfiguration.

 

Avant toute chose, je tenais à vous remercier de votre présence et de l’attention que vous porterez à mes propos. C’est en toute humilité que je prendrai la parole et sans prétention aucune, bien que ce que je vais vous révéler dans un instant, soit tout à fait unique - à ma connaissance - et puisse avoir un impact non négligeable sur les consciences et l’évolution spirituelle de l’humanité.

 

Je tenais à remercier également Mme Yvonne RESSOUCHES et l’ensemble des personnes qui travaillent au sein de l’association, car elles ont cru en moi et en l'importance de mon projet.

 

Je commencerais cette conférence par la projection d’une vidéo que j’ai réalisée et qui résume, en une douzaine de minutes, ce qu’est la Transfiguration, ce qu’elle peut nous apporter.

 

Vous verrez également dans cette vidéo une très rapide présentation de mon livre où je développe quelques points essentiels comme, par exemple, le message que j’ai voulu transmettre, mes expériences que je qualifie de mystiques, du rôle et du devoir de tout mystique, de la science du futur et du futur de l'homme.

 

Suite à cette projection, je commencerai ma conférence sur ce phénomène étrange et unique que j’ai appelé la Transfiguration. J’approfondirai le sujet et je vous montrerai quelques photos prises récemment lors d’une séance.

 

Je conclurai enfin par une série de questions-réponses avec vous.

 

Présentation de la vidéo

 

1.1 La Transfiguration :

Je voudrais, avant de commencer réellement mon propos sur la Transfiguration, faire un petit aparté sur le terme même de Transfiguration.

 

Ce terme de Transfiguration ne doit en aucun cas être assimilé à celui que l’on trouve dans la BIBLE. Je n'ai ni la prétention de m'identifier à son auteur ni la volonté de nuire à quiconque. Je tiens à préciser que ce terme m’est venu en associant deux mots : « transformation » et « figure » qui, associé, ont donné le mot « Transfiguration ». Je prie donc toute personne de confession chrétienne qui serait d’aventure choquée par cette terminaison de bien vouloir me pardonner. N’y voyez là vraiment aucune véhémence car je suis profondément respectueux envers toutes religions et toutes croyances. Mon but n’est pas de choquer ou de créer de polémique, mais bien de révéler un phénomène unique en son genre.

 

Il me reste maintenant à définir ce qu’est la Transfiguration avant de poursuivre plus en avant :

 

TRANSFIGURATION : terme qui définit la matérialisation du visage d’un être désincarné, après incorporation dans le corps du médium, et dont la manifestation se traduit par une superposition des deux visages.

 

Entendons-nous bien. Il s’agit de donner l’occasion, à toute personne désireuse d’entrer en contact avec un être disparu - ou qui souhaite découvrir, par ce moyen, l'existence de l'autre monde - de visualiser concrètement le visage d’un défunt. Ce phénomène ne peut se passer qu'après incorporation physique du défunt dans mon corps. La matérialisation, quant à elle, se traduit par une superposition du visage du défunt sur le mien. Le témoin d’un tel événement voit mon visage devenir trouble, puis « s'effacer » en quelque sorte pour laisser la place à l'autre.

 

Vous l’aurez compris : ce que j’avance ici, est une véritable révolution pour les consciences. Ce que je vous révèle aujourd’hui  - le pape Jean XXIII l’a prédit en son temps : il disait que la mort deviendra petite et qu’elle sera vaincue. Entendez par là que la mort n’effrayera plus, qu’elle ne sera plus un sujet tabou, car l’existence de l’après-vie sera prouvée.

 

Je suis bien conscient que ce j’avance est un véritable bouleversement dans les mentalités, mais je ne pouvais plus me taire. Je pratique la Transfiguration depuis plus de quinze ans, et nombreux ont été les témoins de ce phénomène. Aujourd’hui, avec votre aide, mon but est de le faire connaître au plus grand nombre, car il mérite d’être connu et reconnu. En l’étudiant de façon précise, nous avons, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, la possibilité de faire de formidables découvertes qui changeront, sans nul doute, la façon de penser de l’homme moderne. Mon espoir étant que ce dernier se tourne désormais vers l’étude des plans spirituels et qu’il trouve enfin sa divinité.

 

Alors qu’apporte la Transfiguration ?

 

Je crois fermement que la Transfiguration est indiscutablement le moyen par lequel l'homme peut trouver source de réconfort et de savoir : le réconfort, en voyant physiquement le visage de la personne décédée et le message qu'elle délivre au moyen du regard; le savoir, par la Connaissance qui peut nous être révélée. Par Connaissance, j'entends des explications sur la Vie, en général, mais bien plus encore sur le monde qui nous entoure - à la fois visible et invisible - ce qui nous permettrait de mieux nous connaitre et de mieux comprendre notre environnement matériel et spirituel.

 

A la date d'aujourd'hui, je ne suis qu'aux balbutiements de cette formidable aventure. Cependant, je pense sincèrement qu'il existe d'autres choses à découvrir comme par exemple les mémoires akashiques; extraordinaires bobines d'enregistrement de tout ce qui s'est produit depuis la Création. Les mémoires akashiques sont la source de tout la Connaissance car elles condensent les faits passés, présents et futurs. Je suis persuadé que celui qui saura y accéder, aura une vision plus juste des choses, de l'Univers, et comprendra le rôle de l'homme sur Terre.

 

La Transfiguration prouve que l’au-delà existe, que les défunts peuvent se manifester à nous, et donc que la mort n’est pas une fin en soi. La Transfiguration permet à certains ou certaines d’entre vous de revoir un être aimé.

 

Si ce phénomène est porté à la connaissance du plus grand nombre, les répercussions en seront multiples : tout d’abord une inévitable évolution des consciences sur le plan spirituel, puis, sans nul doute, des découvertes scientifiques de premier ordre; et pourquoi pas, le monde spirituel enfin étudié et compris.

 

Cette évolution spirituelle de l’humanité, je la souhaite de tout cœur ; mais seul, je ne peux rien. C’est pourquoi aujourd’hui, je lance un appel à tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté, à tous ceux qui voudront bien m’aider. A vous tous, je dis ceci : permettez-moi de faire connaître ce phénomène pour favoriser l’éveil des consciences et donner la possibilité, à chacune et à chacun, de percevoir cette autre réalité qui nous a été cachée jusqu’à présent.

 

1.2 Mon livre :

 

Pourquoi ce livre ?     Pourquoi ce titre ? 

 

J’ai voulu écrire ce livre parce que j’ai la certitude que d’autres que moi pensent également ne pas appartenir à ce monde. Beaucoup en effet, et sûrement la plupart d’entre vous, ne se reconnaissent pas dans cette société polluée par le matérialisme, l’égoïsme, et l’individualisme.

 

Sans évoquer les vies antérieures, je crois avoir effectivement vécu à une autre époque, qui, il n’y a pas si longtemps, offrait plus d’entraide, plus de considération et de respect mutuel. Il y a, ne serait-ce que 20 ans, on pouvait laisser sa voiture avec les clés dessus sans se la faire voler, laisser sa maison ouverte sans être cambriolé, on ne laissait jamais quelqu’un en panne sur le bord de la route sous peine de se faire attaquer. Quand je parle d’individualisme, je parle de ce qui ne se fait plus aujourd’hui, parce qu’une poignée d’individus s’en est pris à la bonté humaine pour en tirer partie.

 

Lorsque je dis que je ne suis pas de ce monde… j’affirme aussi que la véritable vie ne se trouve pas dans ce monde matériel, mais dans l’autre monde. J’appartiens plutôt à cet ailleurs, ce monde pur, céleste et éternel. Les formidables expériences mystiques que j’ai vécues et que je décris dans mon livre, sont pour moi des manifestations qui me permettent aujourd’hui d’éveiller les consciences, de témoigner qu’il existe véritablement un pont entre le monde visible et invisible.

 

Ce que j’ai voulu transmettre :

 

Je n’ai pas voulu transmettre de solutions pour revenir aux traditions passées, ni de conseils particuliers, et encore moins moraliser. En revanche, je suis persuadé que grand nombre d’entre nous recherchent leur propre vérité. J’ai simplement voulu leur proposer une voie, une démarche spirituelle, de façon à ce qu’ils se réalisent dans leur MOI, leur MOI profond. J’ai voulu écrire ma conception de la vie, ce en quoi je crois pour donner l’espoir avant tout. La vie est difficile avec ses combats et ses souffrances mais il y a aussi d’extraordinaires moments de bonheur. Il faut apprendre à faire la part des choses. Et à ces gens qui souffrent, je voulais dire qu’il existe l’espoir, qu’il existe en nous des solutions qu’il faut savoir trouver au travers de son libre arbitre. Il n’appartient qu’à nous-mêmes de choisir la bonne voie.

 

Le rôle et le devoir du mystique aujourd’hui :

 

Dans mon ouvrage, j’emploie très souvent le terme mystique. Mais qu’est ce qu’un mystique ?

 

A mon sens, le mystique est maître de lui-même, de ses idées, il ne se laisse pas influencer par d’autres concepts. Il doit avoir son propre libre arbitre. C’est, d’après moi, une conduite que nous devons tous adopter. Je pense que l’être humain à l’heure actuelle doit dépasser son égoïsme qui fait barrière à toute évolution intérieure, qu’elle soit individuelle ou collective. Le rôle du mystique est de proposer à son prochain en quête de vérité, la possibilité d’évoluer, de voir que les choses se passent à l’intérieur de nous et non à l’extérieur.

 

J’appelle donc mystique, toute personne faisant preuve d’altruisme, de générosité, et de remise en question intérieure en dehors de toute considération égotique ou matérialiste.

 

Notre rôle à tous, chercheurs de vérité, est justement de trouver le juste équilibre entre un monde trop concret, trop matériel, trop axé sur l’argent, le pouvoir ou le sexe, et une vie mystique plus spirituelle qui nous ouvre à la joie, à la compréhension des autres. Pour arriver à vaincre nos maux, nous devons accorder une place privilégiée à ce que j’appelle «l’attitude positive». Positiver chacun de nos instants, que ce soit en actes ou en paroles, il faut vivre l’instant dans «l’ici et le maintenant». Trouver le bonheur c’est çà ! C’est vivre chaque instant de façon positive.

 

La science du futur et le futur de l’homme  :

 

Quel doit être la science du futur et le futur de l’homme ?

 

Avant de répondre à cette question, je souhaiterais attirer votre attention sur le fait que la science est prête à nous livrer des informations de la plus haute importance concernant la physique quantique, il s’agit d’une révélation liée à la force vitale. Nous sommes tous liés par cette force qui lie le tout, qui lie chaque atome de l’univers. Je parle de l’univers, de cette compréhension de la vision quantique que l’on doit avoir de notre monde et non plus une vision plus physique de l’époque de Newton. La physique quantique est l’étude de l’infiniment petit, et de l’infiniment grand. Depuis Einstein, nous sommes en train de nous apercevoir que passé, présent et futur n’ont pas de réalité, on s’aperçoit à l’heure actuelle, avec la physique quantique, que l’homme ne fait pas seulement partie de l’univers, il EST l’univers.

 

Le futur de l’homme réside donc dans sa faculté à comprendre qu’il est le TOUT, qu’il possède en lui de merveilleuses capacités, un pouvoir insoupçonné. A vous, je dis ceci : vivez pleinement votre vie en écoutant ce qui se manifeste en vous, notamment votre petite voix intérieure, votre MOI profond. Apprenez à faire confiance à votre intuition, à écouter les signes, à être attentifs aux évènements, à les comprendre plutôt qu’uniquement les subir. Je vous dis également de ne pas céder à la tentation de ce que vous dirait la raison sans avoir écouté la source de vérité que vous portez en vous. Le but ultime de l’homme est la réalisation de son être intérieur.

 

Conférence sur la Transfiguration :

 

2.1 Description de ma vie : mes expériences mystiques

 

Dans mon livre, je parle de plusieurs expériences que je qualifie de mystiques. Outre la Transfiguration, j’ai vécu d’autres expériences, dès mon plus jeune âge. J'aimerais vous parler de ses phénomènes afin de vous persuader que chacun d’entre nous peut, avec un peu de bonne volonté et un certain travail sur soi-même, arriver à une conscience spirituelle évoluée et donc comprendre non seulement l’Homme et son formidable potentiel, mais également le monde physique et spirituel qui l’entourent.

 

Ce que j’ai vécu :(description des évènements tels qu' ils se sont déroulés)

 

- L’Eveil

- L’amour : source de guérison

- L’arbre

- La voyance

- La xénoglossie

- L’ange

- La transfiguration

 

Entrons maintenant dans le vif du sujet et essayons de décrire, étape par étape, ce phénomène bouleversant qu’est la Transfiguration :

 

2.2 Description du phénomène :

 

- Préparatifs (salle, du ou des témoins, de moi-même)

 

- Présence de bougies et d’un peu d’huile essentielle qui ont un rôle de protection.

 

- Les témoins de la séance, quant à eux, sont placés face à moi.

 

- Je me trouve donc face au(x) témoin(s), en position debout, les bras le long du corps, les mains légèrement tournées vers le ciel.

 

- Avant de commencer la séance, je propose aux témoins d'entrer dans une phase de silence intérieur et d’appeler mentalement le proche disparu qu'ils souhaitent revoir. Pour ma part, durant cette phase, je demande la protection à mon ange gardien et aux forces supérieures qui me soutiennent depuis toujours. Généralement, je demande que cet appel au défunt soit fait au préalable, environ deux à trois jours avant, de façon à inciter fortement le disparu à se manifester le jour J. Cela favorise en effet le contact qui devient dès lors plus rapide et plus efficace.

 

- Je tiens à préciser une chose : autant je maîtrise le phénomène, autant je ne peux déterminer l’identité de celui qui se présentera. Autrement dit, il se peut très bien qu’au cours d'une séance vous soyez face-à-face avec un autre défunt que celui attendu. Mais, rassurez-vous, l'effet est identique, voire meilleur, si vous êtes en contact avec un guide spirituel.

 

Déroulement (étapes par étapes) :

 

- Pour que vous compreniez bien ce qui se passe lors d’une séance de Transfiguration, et ce que vous pouvez ressentir, imaginez-vous assis sur votre chaise, dans une salle illuminée par des bougies donnant ainsi une ambiance légèrement tamisée. L'odeur de l’huile essentielle élève votre esprit vers les sphères supérieures, vers ce monde pur et céleste. Intérieurement, vous ressentez à la fois une certaine appréhension face à l’inconnu mais également une certaine excitation à l’idée de revoir l’être aimé. Vous devez vous détendre lentement en respirant profondément, en faisant le vide en vous, et pensant également à l’être disparu qui vous manque tant.

 

- Vous vous sentez en paix désormais, dans ce lieu protégé.

 

- Je me trouve face à vous, debout, et, en silence, je demande protection. Je me concentre afin de prendre contact, à l’affût du moindre signe.

 

- Un courant d’air froid vient sur mon côté gauche. Il signifie qu’un être désincarné est proche de nous et qu’il souhaite prendre contact.

 

- Je tends alors mes mains et je l’invite à s’incorporer en moi.

 

- Je sens désormais le courant d’air froid parcourir mes mains, mes bras, mon torse, et se rapprocher de mon visage. L’incorporation est possible à la condition sine qua non que nos fréquences vibratoires respectives soient en phase.

 

- Ensuite, une sensation de frisson me parcourt tout entier. C’est vraiment la sensation étrange que quelqu’un entre dans votre corps. Il est là, présent, en moi !

 

- Tout mon corps vibre et je me sens en symbiose avec cette entité qui peut dès à présent se matérialiser et apparaitre sous vos yeux.

 

- Je suis conscient de tout. Je ne suis pas du tout en transe contrairement à d’autres médiums à incorporation. Je sais exactement quand l’entité est présente autour de nous, quand elle s’approche de moi, quand elle s’incorpore, quand mon visage se modifie, quand vous voyez le visage de l’entité, et quand celle-ci repart.

 

- Je suis également capable de prononcer des phrases, des mots que l’entité souhaite transmettre. Un message vous ai donc donné, en plus du ressenti profond que vous ressentez au travers de l’expression de mon visage et de mon regard.

 

Fin du processus :

 

Il me reste, pour finir, à expliquer comment se termine la Transfiguration. En fait, la séance se termine bien souvent, lorsque moi-même ou l’entité avons consommé beaucoup trop d’énergie pour continuer plus avant.

 

Il y a alors rupture du contact, l’esprit quittant mon corps, pour retourner à un niveau de fréquence vibratoire plus approprié pour lui. En fait, la phase la plus délicate de la Transfiguration, c’est la phase de nécessaire équilibre à trouver entre nos fréquences vibratoires respectives : ça c’est le challenge ! Mais une fois les choses établies, tout se passe pour le mieux.

 

Une fois la séance terminée, je dois prendre une dernière précaution : je dois remettre « à la terre » l’éventuelle énergie négative que j’aurai absorbée lors de la Transfiguration. Pour être plus explicite, je m’agenouille, les paumes de mains plaquées au sol. J’inspire par le nez, et j’expire profondément par la bouche de façon à évacuer tout l’air de mes poumons. Il se crée alors un échange énergétique entre mon corps et ce que j’appelle « la terre », qui possède une polarité neutre. Ainsi, je rééquilibre mon corps à volonté, sans avoir aucune séquelle.

 

III) Commentaires sur les photos prises le 14/11/08 : (dans le détail)

 

IV) Conclusion :

 

Je vous remercie de votre attention. Je vous propose maintenant de conclure par une série de questions-réponses.

 

V) Questions-réponses

 

VI) Final :  

 

Voilà, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, ce qu’est la Transfiguration. Mon expérience de dix-huit ans me permet d’affirmer, devant vous, que ce phénomène n’est ni une utopie, ni une élucubration de mon esprit, mais bien quelque chose de réel, qui mérite enfin d’être connu et reconnu, et ce, par le plus grand nombre.

 

La mort n’est pas une fin en soi. Elle n’est que la transition d’une vie pour une autre vie, plus subtile, plus spirituelle. La Transfiguration, quant à elle, est un moyen de percevoir cet autre monde et d’en apprécier sa richesse.

 

Source de réconfort et de savoir, la Transfiguration permettra sans nul doute à l’Homme d’évoluer spirituellement, et de comprendre le monde - à la fois visible et invisible - qui l’entoure. C’est pourquoi aujourd’hui, je vous demande de m’aider en faisant connaitre, autour de vous, ce phénomène afin de favoriser l’éveil des consciences et de donner la possibilité, à chacune et à chacun, de percevoir cette autre réalité qui nous a été cachée jusqu’à présent.

 

Que la Paix, l’Amour et la Lumière remplissent vos cœurs et vous guident sur le Sentier de la Vérité !

 

Merci de votre attention.

 

VII) Dédicace du livre

 

 

Conférence improvisée sur la Transfiguration

21.12.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

J’ai assisté, le dimanche 14 décembre 2008, à une conférence faite par mon ami MC, métaphysicien, dans un hôtel de luxe parisien, et dont le thème était : « la Kabbale ». Cependant, avant que sa conférence n'ait eu lieu, j'ai pu m'exprimer en public sur le thème de la Transfiguration. En fait, MC a eu un petit contre-temps et le public s'impatientait. J'ai donc pris l'initiative de proposer à l'organisateur une intervention sur la Transfiguration. Dans un premier temps, il hésita et préféra attendre un peu. Il me connaissait bien puisque j'étais déjà venu le 14 septembre 2008 afin d'aider mon amie PM pour sa conférence sur " les signes de l'au-delà". Au bout d'une demi-heure d'attente, il m'autorisa à commencer.

 

Je pris donc soin d'établir rapidement un plan de façon à structurer mon propos. Puis, je me présentais au public en qualité d'auteur du livre "Je ne suis pas de ce monde...", de numérologue, et de médium à incorporation. La conférence commença avec ma définition du phénomène de la Transfiguration. Je dois vous dire que les personnes présentes, pourtant bien informées de tous les évènements plus ou moins "paranormaux", ne connaissaient pas du tout ou très peu ce thème. Il va sans dire que leur attention était vive et que cela à susciter en eux une part importante d'émotions et de questionnements.

 

Je continuais mon propos sur l'explication de ce phénomène en disant notamment que j'étais totalement conscient de tout ce qui se passait lors d'une séance. En fait, je ne suis jamais en "transe" lorsque je pratique la Transfiguration contrairement à d'autres médiums à incorporation. Je suis conscient de mon être, de l'environnement qui m'entoure, de l'attitude des témoins, et bien sûr de la présence effective ou non d'entités prêtes à se manifester. J'expliquais ensuite le processus qui engendre l'incorporation de l'entité en moi. Sur ce point, je peux affirmer une chose très importante : tout est énergie dans l'Univers, tout est ondes et vibrations !

 

L'incorporation ne peut donc se produire qu'à la condition où les fréquences vibratoires de l'entité sont en "phase" avec les miennes. Habitant dans un monde plus subtil où les ondes vibratoires sont plus hautes en fréquence que celles du plan terrestre, il faut donc que l'entité baisse ses fréquences vibratoires, et par conséquent, que moi j'élève les miennes. Il est difficile d'expliquer exactement ce qui ce passe, mais c'est de toute façon la condition sine qua non de la réussite ou non de l'incorporation.

 

J'expliquais ensuite mon ressenti intérieur vis-à-vis de l'incorporation, et de tout le processus qui , in fine, engendre la matérialisation du visage de l'entité. Je dois dire qu'à travers cette expérience, mon être tout entier vibre intensément. Ma sensibilité est décuplée. Je suis capable non seulement de dire  - en l'exprimant éventuellement au témoin - si l'entité est présente en moi ou non, mais aussi de préciser le moment exact où la matérialisation de son visage se réalise. De plus, je sais décrire très précisément son sexe, son caractère, son attitude et son comportement.

 

Ma conférence fut interrompue, au bout de trois quarts d'heure, par l'arrivée de mon ami MC. Tout naturellement, je lui cédais ma place. Il s'excusa pour son retard et me remercia d'avoir fait patienter le public. Je m'assis donc pour écouter ses propos sur la kabbale qui, je dois le dire, est un sujet qui me passionne car il permet de comprendre énormément de choses sur l'Univers,  sur l'Homme et le comportement qu'il doit adopter pour s'élever vers le divin.

 

Pour conclure, je dirais que cette opportunité m'a permis d'éveiller la curiosité des personnes présentes et de leur faire comprendre que l'Homme n'est qu'au commencement de la Connaissance : celle qui concerne notamment ses propres capacités et le monde spirituel qui l'entoure. Tant de choses restent à découvrir...

 

Jean-Fabrice

 

 

Les premières photos probantes !

21.11.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Le 14 novembre 2008 est une date à marquer en lettre d’or dans l’histoire de la Transfiguration ! Ce jour là, j’avais rendez-vous avec une association qui a pour but d’apporter une aide morale et désintéressée aux personnes en souffrance, suite à un deuil, une maladie, une séparation… Le but de cette rencontre était pour moi de montrer le phénomène de la Transfiguration aux responsables de cette association afin d’apporter ma pierre à l’édifice quant à la compréhension du monde de l’au-delà, de l’après-vie, et du monde spirituel en général.

 

Je fus accueilli très cordialement. Nous commençâmes par discuter un peu, puis, très vite, j’eus la conviction que de nombreuses entités étaient présentes dans la salle où nous nous trouvions. Je proposai alors de commencer, sans plus attendre, une séance de Transfiguration. Je convainquis l’assemblée présente qu’il fallait, au préalable, se préparer mentalement et « intérieurement » avant de procéder à l’expérience. Pour cela, nous nous réunîmes en cercle, en nous donnant la main, afin que nos énergies puissent fusionner dans un élan d’amour. Chacun de nous fit le vide intérieur en se concentrant, jusqu’au point de se sentir en paix avec lui-même.

 

Je pris ensuite la parole pour demander protection afin que seules des entités positives apparaissent et que le bas-astral soit repoussé. Par bas-astral, entendez ces entités qui n’ont pas trouvé la Lumière et qui continuent à se chercher, à évoluer, dans un monde spirituel qu’ils n’acceptent pas toujours. Il est important pour moi de procéder ainsi afin de me préserver, surtout sur le plan énergétique. La Transfiguration demande un très gros effort et nécessite une dépense d’énergie non négligeable. Si je devais, en plus, supporter la charge que représentent ces entités négatives, ma vie serait, à plus ou moins longue terme, en danger. Voilà pourquoi il est vital, à la fois pour les témoins de la séance et pour moi-même, d’être en paix - par la concentration - et en phase avec le monde subtil qui nous entoure, par la protection demandée. Je précise que les témoins ne risquent absolument rien lors d’une séance de Transfiguration, mais qu’une protection est néanmoins nécessaire afin d’attirer à nous des esprits bienveillants.

 

Une fois que j’eus terminé, j’invitai la première personne à s’asseoir en face de moi. Les autres restèrent en retrait afin de ne pas perturber la séance, tout en observant ce qui se passait. A ma demande, l’une des personnes restée en arrière du dispositif disposait d’un appareil photo numérique. Nous avions convenu d’un code pour que des photos soient prises au moment où le témoin voyait quelque chose de précis. La séance pouvait alors commencer.

 

Bien vite, je sentis le contact s’établir avec une entité. Celle-ci se présenta sur mon côté gauche, le côté du cœur, qui est pour moi un signe d’amitié. Cependant, je fis une fois de plus une protection afin de m’assurer de ses intentions, puis je la laissai pénétrer en moi. Mon être frissonna plusieurs fois… Je sentis que l’entité en question cherchait à se matérialiser, mais, malgré ses efforts et les miens, l’incorporation ne se fit pas dans sa totalité. La probable raison était que l’environnement dans lequel nous faisions la séance de Transfiguration était perturbé par le bruit extérieur des voitures qui passaient dans la rue. J’ai remarqué, en effet, que lorsque je procède à des expériences de la sorte, il convient que le silence soit total. Dans le cas contraire, cela nuit fortement à la concentration du médium, à l’incorporation de l’entité, et donc à la réussite totale de l’expérience. Cependant, malgré ces aléas, la séance de Transfiguration apporta son lot de satisfactions.

 

Le premier témoin vit quelques émanations autour de mon corps, quelque chose de trouble, une sorte de fumée, de voile, qui m’entourait de façon étrange. Elle ne constata rien d’autre de probant. Je fis donc appel à la deuxième personne. Après quelques instants de concentration, je demandai à nouveau protection et nous recommençâmes l’expérience. Le témoin raconte qu’il discerna distinctement une modification de mon visage, mais sans pour autant obtenir une matérialisation complète. Pendant ce temps, le premier témoin resté en arrière, vit ce qu’elle dit être quatre apparitions furtives du visage de son fils, décédé depuis quinze ans ! Elle reconnut, en effet, selon son témoignage, les yeux en amande de son fils et l’expression de son visage.

 

La troisième personne reçut davantage de choses de la part du monde invisible mais n’a pas eu la capacité de les voir. Entendons-nous bien : il n’est pas donné à tout le monde de voir une matérialisation ! Il existe plusieurs conditions pour être un « bon » témoin. Avant tout, il faut éviter de faire un barrage inconscient par son scepticisme, sa méfiance, ou pire, sa peur ! Ensuite, il convient que le témoin soit détendu, qu’il lâche prise, c’est-à-dire qu’il n’influence en aucune manière les évènements en voulant à tout prix voir quelque chose. Il doit, au contraire, laisser les choses se faire naturellement. Enfin, il est vital que le témoin soit prêt à recevoir ce qu’il va voir. J’entends par là qu’il est sensé s’être préparé mentalement à une telle rencontre avec l’au-delà, car, disons-le, ce n’est pas une chose anodine que de voir un visage d’un être désincarné se matérialiser sur un être vivant, en l’occurrence sur le visage du médium !

 

Je reçus plusieurs messages pour ce témoin. Pendant la Transfiguration, je suis en effet capable d’entendre des paroles, des mots que prononcent les entités pour les restituer ensuite, et cela sans être en état de transe. Je ressens suffisamment ces entités pour les décrire dans leur comportement et leur attitude. Pour le troisième témoin, j’étais en mesure de dire que son père, sa mère, et son petit-fils lui sont apparus. Alors qu’il n’avait rien vu, parce qu’il ne correspondait pas au profil type du « bon » témoin, j’étais moi capable de décrire comment était son père, comment il s’exprimait… et cela s’est avéré tout à fait juste d’après les propos du témoin.

 

La quatrième personne témoigna qu’il vit également un halo lumineux autour de moi. Elle distingua une modification de mon visage, comme s’il se transformait. Mais là encore, la matérialisa ne se fit pas complète.

Pour conclure, je dirai que cette séance a été plus que bénéfique ! Bien que la Transfiguration n’ait pas été constatée dans son intégralité, il n’en demeure pas moins vrai que les photos prises laissent à réfléchir sur ce qui s’est vraiment passé ce jour là. Il va s’en dire que les photos que vous trouverez dans la page « Album Photo » de ce site, ne sont en aucun cas truquées. Si tel était le cas, j’en perdrai ma crédibilité ; ce qui n’est pas vraiment mon objectif !

 

Je vous laisse le soin, chers amis, de vous faire votre propre opinion.

 

Jean-Fabrice

 

 

Les signes de l'au-delà

19.09.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

J’ai assisté, le dimanche 14 septembre 2008, à une conférence faite par mon amie PM, médium spirite, dans un hôtel de luxe parisien, et dont le thème était : « les signes de l’au-delà ». Cette conférence était enrichissante à plus d’un titre puisqu’elle m’a permise d’approfondir certaines connaissances que j’avais en la matière, et de me présenter en qualité de médium.

 

Mon amie conférencière a expliqué dans un premier temps que le monde dans lequel nous vivions – c’est-à-dire le monde visible – avait sa contrepartie dans le monde invisible. En fait, elle a exposé certains évènements survenus dans sa vie et qui l’ont conduite, au fur et à mesure, à prendre conscience qu’il existait vraiment autre chose, invisible à nos yeux ; et que le monde de l’au-delà n’était pas une absurdité mais bien une réalité.

 

Il ne s’agit pas de croire ou de ne pas croire : la vie après la vie est une réalité, qu’on le veuille ou non. D’ailleurs, tout un chacun est capable, avec un peu d’attention et de discernement, de percevoir certains de ces signes que nous font les entités de l’au-delà pour nous dire tout simplement qu’ils existent et que la mort n’est rien d’autre qu’une illusion.

 

Généralement, ces signes qui nous sont envoyés sont facilement exploitables pour celui qui les voient, mais pour bien des gens, ils passent inaperçus… Prenons l’exemple d’un objet qu’on laisse d’habitude à un endroit précis, comme des clés que l’on pose sur le même meuble après être rentrer à la maison, et qui disparaissent pour réapparaître à un autre endroit. Une pensée que vous avez à un moment précis pour un proche disparu, et qui vous répond par l’intermédiaire d’une image, d’un mot sur un panneau publicitaire où figure son nom… Il existe une multitude d’exemples dans notre vie qui, incontestablement, ne sont pas liés au hasard mais qui, au contraire, sont des réponses à nos questions, des invitations à prendre tel ou tel chemin : en quelque sorte, une aide précieuse venue du ciel pour nous orienter, nous guider sur le sentier de la vie.

 

PM a animé sa conférence en exposant quelques représentations graphiques. Cette aide visuelle a été utile car les nombreuses personnes présentes dans la salle ont pu mieux se représenter comment une entité pouvait exprimer sa présence. Le problème qui demeure malheureusement est que nos sens physiques sont limités, et que bien peu de personnes sont capables de percevoir tel ou tel signe, de le comprendre, de l’interpréter, et de l’utiliser à bon escient dans sa vie quotidienne. Si chacun prêtait plus attention à ces signes, il vivrait son existence terrestre avec plus de compréhension, plus de facilité, pour finalement avancer plus vite sur son chemin spirituel. Car, là aussi, c’est une réalité : nous sommes ici – en ce bas monde – pour apprendre, pour savoir, puis transmettre ce savoir aux autres. Mais une seule vie, malheureusement, ne suffit pas… Il y a tellement de choses à découvrir en soi et autour de soi qu’il nous ait impossible de tout assimiler en une vie…

 

Suite à son intervention, PM a eu la gentillesse de me présenter au public. Je l’ai donc fait en qualité d’écrivain et de médium. J’ai expliqué brièvement ce qu’était la Transfiguration et ce qu’elle pouvait apporter d’une manière générale. A vrai dire, même dans ce milieu « d’initiés », la Transfiguration est un phénomène très peu connu, d’où l’intérêt qu’ils ont porté à mes propos. Certains d’eux sont venus me voir, à l’issue de la conférence, afin d’avoir plus amples informations sur ce sujet. J’y ai bien sûr répondu avec plaisir. Sachez que d’ores et déjà, il est fortement probable que je fasse plusieurs conférences sur ce sujet au cours de l’année 2009. Je vous tiendrai bien sûr au courant de l’évolution de la situation afin que vous puissiez, si vous êtes intéressé, découvrir ce phénomène pour le moindre surprenant.

 

Jean-Fabrice

 

 

La Transfiguration : un message d'Amour

05.08.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

La Transfiguration réserve bien des surprises. Une étape de plus est aujourd’hui franchie ! L’incroyable expérience que j’ai vécue le 28 juillet 2008 me permet de dire que ce phénomène est une source unique de savoir, d’espoir, et de bonheur intense.

 

Je me trouvais avec mon amie JL qui, comme moi, est désireuse de connaître davantage le monde de l’au-delà. Sa quête spirituelle a commencé très tôt également et nous avons trouvé matière à discuter sur de nombreux points. C’est en parlant de mes expériences, et plus particulièrement de la Transfiguration, qu’elle m’a suggéré de faire un essai ensemble. J’ai accepté bien évidemment de lui faire voir ce phénomène en l’avertissant, au préalable, de l’émotion que cela pouvait susciter en elle. Elle a néanmoins voulu tenter l’aventure; et bien lui en a pris !

 

Voici ce que nous avons vécu :

 

Nous trouvions en pays cathare, dans un village nommé MASSAT. Dans la soirée du 28 juillet 2008, nous avons décidé de faire une séance de Transfiguration. Nous nous sommes assis en faisant le vide intérieur et en demandant une protection à notre ange gardien respectif. Dès que nous nous sommes sentis prêts, JL s’est mise devant moi, debout, à deux mètres de distance. Je suis resté assis très peu de temps avant de me lever moi aussi; signe par lequel j’annonce qu’une entité est présente et que le contact est possible.

 

Très vite, j’ai ressenti que l’entité n’était pas de même “nature” que mes précédentes expériences. Il y avait autour de nous une grande force, une énergie indescriptible, de laquelle émanait une certaine sérénité. Un courant d’air froid se fit sentir sur ma main, sur mon bras, puis sur mon visage. Soudain, je sentis cette entité entrer en moi. JL regardait avec attention mon visage qui, peu à peu, devenait trouble. Elle commençait à discerner un changement notable lorsqu’elle pris peur. Conscient de ce qui se passait, je l’aie rassuré en lui disant qu’elle ne risquait absolument rien et que l’on devait continuer l’expérience.

 

Nous avons donc repris le cours des évènements en nous concentrant à nouveau. Le contact fut aussi rapide que la première fois et l’entité entra en moi. JL vit dans mes yeux un immense amour, une paix profonde, et une grande sérénité. L’entité exprimait à travers moi toute sa force, toute sa lumière. L’émotion était si forte, la vision si belle, que JL se mit à pleurer. Je savais ce qu’elle avait vu car je le vivais moi-même intérieurement. Ces sentiments profonds m’ont tout de suite fait penser qu’il s’agissait d’une grande âme, d’un guide spirituel, d’un être très évolué sur le plan spirituel.

 

Mon amie m’a expliqué qu’elle n’avait pas discerné de forme particulière mais une intense lumière blanche ; un halo lumineux qui éclairait le pourtour de mon visage. Elle a eu la très nette impression que cette entité était porteuse d’une énergie incroyable, d’un profond amour, et d’une réelle volonté de transmettre un message. Cependant, je me sentais de plus en plus fatigué. Bientôt, l’énergie vint à me manquer et le contact avec l’entité fut brutalement rompu. Je pris quelques minutes de repos, puis, sentant que le guide était toujours présent, nous décidâmes de continuer l’expérience.

 

Pour la troisième fois, le guide se présenta. JL éprouva un sentiment de bonheur et de joie car le regard avec lequel il s’exprimait était d’une réelle intensité. Je ressentais intérieurement une très grande paix, une plénitude, et mon âme rayonnait d’amour. Par mon intermédiaire, le guide prit les mains de JL pendant une minute puis lui apposa les mains au-dessus de la tête en signe de bénédiction. Ce geste provoqua en elle un sentiment de sérénité. Elle resta humble, pleine de reconnaissance. Ses yeux étaient empreints de larmes… Mais à nouveau la fatigue pris le dessus et je dus interrompre la séance. JL était si émue qu’elle était désireuse de poursuivre. Je pris donc un peu de repos pendant deux minutes, puis nous recommençâmes l’expérience.

 

Ce qui s’est produit la quatrième fois est assez difficile à expliquer. JL a voulu questionner le guide en posant des questions bien particulières sur le pourquoi de sa présence ce soir là, sur son intention, sur le rôle éventuel de JL et du mien… Elle m’a donc suggéré de faire une sorte de questions-réponses ; ce à quoi je répondis favorablement tout en sachant que je n’avais que très peu fait cette pratique auparavant et que le résultat ne serait peut-être pas concluant. Elle commença à formuler quelques questions. Les réponses se firent rapides, sans hésitation. Elles me vinrent par intuition, de façons claires, comme inscrites en moi. La teneur des propos recueillis doit, à mon sens, rester confidentielle. C’est pourquoi, je m’abstiendrais de faire de plus amples commentaires à ce sujet, sauf si JL souhaite publier ces informations par la suite.

 

Je conclurais en disant que cette séance de Transfiguration fût pour nous une formidable expérience. Elle a élargi notre compréhension, nous a permis d’entrevoir le monde l’au-delà sous son meilleur angle, nous a révélé des informations précieuses pour évoluer spirituellement. Il ne fait aucun doute que la Transfiguration permet d’atteindre une connaissance sacrée, connue de très peu de gens. Je continue de croire que je ne suis pas arrivé au bout du chemin et que de nombreux évènements restent encore à vivre.

 

Jean-Fabrice

 

 

Arrêt du tournage sur la Transfiguration

02.06.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

J’ai le regret de vous informer que le film sur la Transfiguration ne sera finalement pas produit. Les différents essais entrepris n’ont pas abouti à la capture d’images assez significatives pour réaliser un film et mettre en valeur ce phénomène qui n’en reste pas moins impressionnant.

 

Malgré plusieurs tentatives, la caméra n’enregistre pas ce que le témoin voit de ses propres yeux. Une conclusion trop hâtive consisterait à dire que cela n’est qu’une illusion de l’esprit. La réalité est tout autre puisque le témoin vit également, de façon intense, de très fortes émotions. Celles-ci sont le fruit d’une réelle communication entre le monde visible et invisible : le message est à la fois visuel et émotionnel.

 

Je continuerai malgré tout à oeuvrer pour faire connaitre la Transfiguration car je suis persuadé qu’elle est un moyen de mieux comprendre le monde de l’au-delà et que certains enseignements peuvent nous être légués par ce biais.

 

J’invite toute personne intéressée par ce phénomène à me contacter dans le but, sincère et honnête, d’apporter à ce monde un peu plus de spiritualité et de compréhension.

 

Jean-Fabrice

 

 

Mystérieuse Transfiguration

09.05.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Plus le temps passe, plus la Transfiguration surprend par son ampleur et son importance. Elle dévoile des secrets par l’intermédiaire d’incroyables visions ! Le phénomène de la Transfiguration me permet de réaliser beaucoup plus de choses que je ne l’aurai imaginé.

 

Marie, lors du deuxième tournage, n’avait pas voulu sur l’instant raconter ce qu’elle avait exactement vu et ressenti ; sans doute parce que trop émue. Depuis, nous avons eu une conversation téléphonique et elle m’a avoué quelque chose de tout à fait stupéfiant.

 

Elle m’a affirmé, avec le plus grand sérieux, qu’elle avait clairement vu des images me concernant ; des images de mon passé ! Elle m’a également dit qu’elle ne faisait qu’Un avec moi, comme si elle était en train de vivre ma vie… qui se déroulait sous ses yeux !

 

Sa vision passait en revue toute ma vie : elle vit des images douloureuses et ressentit énormément de solitude, de tristesse, de souffrance… Son émotion fût si vive qu’elle éclata en sanglot. Extraordinaire moment car empreint de vérité absolue !

 

Que penser de tout cela ? Je n’en sais rien à vrai dire ! J’avoue que j’ignore ce que me réserve l’avenir. Cependant, si je suis capable, par la Transfiguration, de montrer le passé - et sachant que la notion du temps et de l’espace dans le monde astral n’existe pas - n’est-il pas légitime de croire que je puisse également montrer le futur ? Le mien… ou un autre… ?

 

En extrapolant un peu, si je développe encore plus cette faculté extraordinaire, il me sera peut-être possible de lire les « mémoires akashiques ». Les mémoires akashiques sont toute la mémoire de l’univers depuis la Création. Elles sont de véritables bobines d’enregistrement où tous les événements passés, présents et futurs sont inscrits. On pourrait dire que les mémoires akashiques sont le carnet de bord du Créateur. Si je pouvais atteindre ce fameux livre du Créateur, il serait alors possible de voir et de découvrir une multitude de choses qui, jusqu’à présent, ont été cachées aux yeux de l’homme.

 

Je crois très sincèrement qu’une telle chose soit possible : le phénomène de la voyance s’en approche sous bien des aspects ! Quoiqu’il en soit, l’avenir me le dira bien assez tôt…

 

Jean-Fabrice

 

 

Deuxième tournage sur la Transfiguration

21.04.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Hier, une étape de plus a été franchie dans le phénomène de la Transfiguration.

 

J’avais en effet rendez-vous avec la société de tournage. L’objectif - toujours le même - était de filmer l’apparition du visage afin de capturer quelques images.

 

Quelques jours avant le rendez-vous, j’avais demandé à Jean-Pierre (le témoin) – via ML - d’invoquer son père disparu depuis deux mois ; le but étant de favoriser la venue du défunt. Il s’est donc préparé à la tâche sérieusement, mais peut-être sans vraiment y croire au fond de son coeur. Je dis cela parce le phénomène ne s’est pas produit avec Jean-Pierre, mais avec son épouse Marie, qui a priori, est plus ouverte aux choses de l’esprit.

 

Après une vaine tentative avec Jean-Pierre, ML a proposé que se soit Marie qui tente donc l’expérience, ce que j’ai approuvé. Après trois minutes de concentration, j’ai senti une présence très forte, venant comme d’habitude par le côté gauche. Un courant d’air froid me caressa la main, puis le bras, et vint bientôt au niveau de mon visage. Je savais alors que l’expérience serait une réussite.

 

Marie se concentra et adopta une attitude réceptive. Peu à peu, je sentais que l’esprit prenait possession de mon corps. Puis soudain, l’esprit se manifesta à Marie : un visage apparu. L’émotion était si forte qu’elle poussa un cri et se mit à pleurer : elle venait de voir sa mère !

 

Personnellement, j’ai vécu un grand moment. J’ai ressenti tout l’amour qu’avait cette mère pour son enfant ; à tel point que des larmes de joie ont perlé sur mes joues. Emotion intense, amour pur et sincère, sont les mots qui traduisent le mieux cet instant tout à la fois solennel et unique.

 

Les personnes présentes dans la salle n’ont pas forcément vu l’apparition. ML a discerné quelques formes sur mon visage. Sa compagne et Jean-Pierre, quant à eux, n’ont rien vu mais ils ont été les témoins de cette scène pour le moins émouvante.

 

Lorsque nous avons repassé le film, afin de voir si quelque chose apparaissait, je n’ai pu discerné que des changements de couleurs, très légers. Par contre, l’expression de mon visage me fit presque peur. Mes yeux étaient grands ouverts et mon regard était fixe presque hypnotique.

Pour conclure, je pense désormais que le phénomène de la Transfiguration n’est pas « filmable », c’est-à-dire que ce que l’œil humain voit – avec l’aide du psychisme de l’individu – la caméra, elle, ne peut le capturer. Dommage, car cela aurait été très intéressant à étudier… Quoiqu’il en soit, il n’en demeure pas moins vrai que le phénomène de la Transfiguration est bien réel, qu’il n’est ni le fruit d’une imagination, ni celui d’une illusion. Je ne cherche pas à prouver le phénomène : cela est, cela existe, qu’on le veuille ou non !

 

Aujourd’hui, mon objectif est d’en réaliser un film documentaire, avec l’aide de ML et de sa compagne, et de faire connaître la Transfiguration au plus grand nombre. Enfin, je suis profondément persuadé que les choses vont s’accélérer et que le meilleur est à venir.

 

Je vous tiendrai au courant de l’évolution de la situation afin que vous partagiez avec moi cette aventure unique en son genre.

 

Jean-Fabrice

 

 

Premier tournage sur la Transfiguration

25.03.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

L’aventure continue…

 

Comme promis, je vous tiens au courant des dernières nouvelles !

 

Ce dimanche, une équipe de tournage est venue chez moi pour effectuer un essai. Il s’agissait de « capturer » des images du phénomène de la Transfiguration dans le but de réaliser un film documentaire.

 

J’avais demandé au réalisateur, avant qu’il ne vienne, s’il était d’accord pour participer pleinement à l’expérience. En fait, je lui ai suggéré qu’il pouvait « appeler » un être disparu. Après réflexion, il a choisi un de ces ascendants lointains. Le challenge était donc d’établir un contact visuel avec cet être désincarné, de convenir de la réalité du phénomène, et si possible de filmer sa matérialisation.

 

Après un moment de concentration et de prière, nous avons commencé la séance. Au bout de 4 à 5 minutes, le visage est apparu, se superposant au mien. Le réalisateur – que nous appellerons ML – a pu observé pendant une dizaine de minutes ce phénomène pour le moins troublant. Son témoignage est éloquent. Il dit avoir clairement vu un homme chauve, sans barbe, et qui au travers de son regard et de la « télépathie » qui s’est établie entre eux, disait être heureux de faire la connaissance de ML.

 

ML définit ce qu’il a vu comme étant réel, et particulièrement intéressant au niveau énergétique. En effet, il a pu discerné les mouvements de l’énergie en action dont le résultat permet la matérialisation du visage de l’être désincarné. Outre les mouvements vibratoires, il a également pu identifier des points de couleurs à divers endroits de mon visage, et une lumière blanche intense située en arrière-plan. Enfin, ML a dit avoir vu deux autres entités dont une qui ressemblait à un marin du XVIII siècle avec sa coiffure caractéristique.

 

Il est un fait certain : celui que ML est reparti tout à fait enchanté d’avoir vécu cette expérience ! Un seul bémol : la caméra n’a pas pu capturer les images. Il existe certainement une explication au fait que l’œil humain arrive à percevoir ce phénomène alors qu’une caméra ne peut le faire. Je ne suis pas spécialiste en la matière et ML cherche encore à comprendre. Quoiqu’il en soit, nous ne baissons pas les bras : une autre expérience est prévue fin avril. Que celle-ci s’avère concluante ou non, ML n’exclut pas la possibilité de réaliser quand même un film documentaire sur la Transfiguration. Il pense, en effet, que ce phénomène mérite amplement d’être connu et reconnu du grand public au même titre que d’autres qui demeurent inexpliqués par la science. La sortie nationale de ce documentaire se ferait pour la fin de l’année 2008.

 

Rendez-vous au prochain épisode…

 

Jean-Fabrice

 

 

Conférence sur la Transfiguration

21.02.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers amis,

 

Aujourd’hui, 21 février 2008, est une date importante pour moi car elle marque le début d’une aventure.

 

J’ai présenté devant 150 personnes ce qu’est la Transfiguration, ce qu’elle permet de vivre et de comprendre vis-à vis du monde de l’au delà. Les personnes présentes ont été attentives, sensibles à mes propos, et bien évidemment étonnées qu’une telle chose soit possible.

 

Je vous donne ci-après un extrait de ladite conférence et des thèmes abordés :

 

Conférence de Jean-Fabrice sur son livre intitulé :

Je ne suis pas de ce monde…

et sur le phénomène de la Transfiguration

(Salon PARAPSY de Paris du 16 au 24 février 2008)

Conférence du 21 février 2008 à 13h15

 

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

 

Je me présente : je suis Jean-Fabrice, auteur du livre Je ne suis pas de ce monde… (publié aux Editions Le Manuscrit), créateur du site de numérologie gratuite NUMEREF, et médium spécialisé dans la Transfiguration.

 

Avant toute chose, je tenais à vous remercier de votre présence et de l’attention que vous porterez à mes propos. C’est en toute humilité que je prendrai la parole et sans prétention aucune, bien que ce que je vais vous révéler dans un instant, soit tout à fait unique - à ma connaissance - et puisse avoir un impact non négligeable sur les consciences et l’évolution spirituelle de l’humanité.

 

Je tenais à remercier également Mme Martine FELAN, l’organisatrice de ce salon, ainsi que M. Paulo DA ROCHA, directeur de la librairie Astres, qui ont cru tous deux en moi et en l’importance de mon projet.

 

Je commencerais cette conférence par une très rapide présentation de mon livre (en développant quelques points essentiels comme, par exemple, le message que j’ai voulu transmettre, vous parlez de mes expériences que je qualifie de mystiques, du rôle et du devoir de tout mystique, de la science du futur et du futur de l’homme) pour ensuite me focaliser, dans une deuxième partie, sur ce phénomène étrange et unique que j’ai baptisé la Transfiguration. Je conclurai enfin par une série de questions-réponses avec vous.

 

I) Présentation de mon livre : JE NE SUIS PAS DE CE MONDE…

- Pourquoi ce livre ?

- Pourquoi ce titre ?

 

J’ai voulu écrire ce livre parce que j’ai la certitude que d’autres que moi pensent également ne pas appartenir à ce monde. Beaucoup en effet, et sûrement la plupart d’entre vous, ne se reconnaissent pas dans cette société polluée par le matérialisme, l’égoïsme, et l’individualisme.

 

Sans évoquer les vies antérieures, je crois avoir effectivement vécu à une autre époque, qui, il n’y a pas si longtemps, offrait plus d’entraide, plus de considération et de respect mutuel. Il y a, ne serait-ce que 20 ans, on pouvait laisser sa voiture avec les clés dessus sans se la faire voler, laisser sa maison ouverte sans être cambriolé, on ne laissait jamais quelqu’un en panne sur le bord de la route sous peine de se faire attaquer. Quand je parle d’individualisme, je parle de ce qui ne se fait plus aujourd’hui, parce qu’une poignée d’individus s’en est pris à la bonté humaine pour en tirer parti.

 

Lorsque je dis que je ne suis pas de ce monde… j’affirme aussi que la véritable vie ne se trouve pas dans ce monde matériel, mais dans l’autre monde. J’appartiens plutôt à cet ailleurs, ce monde pur, céleste et éternel. Les formidables expériences mystiques que j’ai vécues et que je décris dans mon livre, sont pour moi des manifestations qui me permettent aujourd’hui d’éveiller les consciences, de témoigner qu’il existe véritablement un pont entre le monde visible et invisible.

 

- Ce que j’ai voulu transmettre :

 

Je n’ai pas voulu transmettre de solutions pour revenir aux traditions passées, ni de conseils particuliers, et encore moins moraliser. En revanche, je suis persuadé que grand nombre d’entre nous recherchent leur propre vérité. J’ai simplement voulu leur proposer une voie, une démarche spirituelle, de façon à ce qu’ils se réalisent dans leur MOI, leur MOI profond. J’ai voulu écrire ma conception de la vie, ce en quoi je crois pour donner l’espoir avant tout. La vie est difficile avec ses combats et ses souffrances mais il y a aussi d’extraordinaires moments de bonheur. Il faut apprendre à faire la part des choses. Et à ces gens qui souffrent, je voulais dire qu’il existe l’espoir, qu’il existe en nous des solutions qu’il faut savoir trouver au travers de son libre arbitre. Il n’appartient qu’à nous-mêmes de choisir la bonne voie.

 

- Ce que j’ai vécu :

 

Dans mon livre, je parle de plusieurs expériences que je qualifie de mystiques. Outre les phénomènes bien connus de la voyance, de la guérison, de l’illumination, ou moins bien connus telle que la xénoglossie (qui est le fait de parler une langue que l’on ne connaît pas, et ce, de façon incontrôlée), j’aimerais vous parler d’un événement en relation avec la nature. Je me promenais avec un ami dans une forêt lorsqu’un arbre a, en quelque sorte, décliné vers moi. J’emploie volontairement le terme décliné et non pas incliné, car il semblerait qu’il m’ait choisi pour assister à son dernier souffle. Je me trouvais là, au moment de son agonie, et c’est effectivement l’impression d’une ultime transmission énergétique que j’ai ressenti à l’instant où ses branches se sont courbées dans ma direction et que j’ai saisi l’une d’elles, à portée de ma main. Cette expérience m’a sensibilisé à la nature, elle m’a ouvert davantage l’esprit sur la nécessité de protéger notre environnement.

 

Je dis également avoir vécu ce que je nomme la Transfiguration.

 

La Transfiguration est un terme que j’ai utilisé pour définir un phénomène visuel des plus étranges. En effet, j’ai expérimenté une sorte de Ghost, pour ceux qui se souviennent du film où Woopy Goldberg prêtait son corps tout entier à un défunt pour qu’il communique avec sa compagne. Il s’agit dans mon cas de donner l’occasion à une personne désireuse d’entrer en contact avec un être disparu, de mettre à disposition mon visage pour que celui du défunt s’y superpose. J’ai voulu en témoigner, dire que cela existe véritablement, que ce n’est pas une vue de l’esprit, ce n’est pas une mystification ou autre chose, c’est vrai, c’est réel, cela donne de l’espoir à ceux qui souffrent, à tous ceux qui espèrent qu’un au-delà existe, et qu’ils vont y retrouver les leurs. On ne peut pas rester insensible à la souffrance, à la lutte.

 

Mais, n’entrons pas trop dans le détail pour l’instant ; j’y reviendrai dans la seconde partie de mon exposé.

 

- Le rôle et le devoir du mystique aujourd’hui :

 

Dans mon ouvrage, j’emploie très souvent le terme mystique. Mais qu’est ce qu’un mystique ? A mon sens, le mystique est maître de lui-même, de ses idées, il ne se laisse pas influencer par d’autres concepts. Il doit avoir son propre libre arbitre. C’est, d’après moi, une conduite que nous devons tous adopter. Je pense que l’être humain à l’heure actuelle doit dépasser son égoïsme qui fait barrière à toute évolution intérieure, qu’elle soit individuelle ou collective. Le rôle du mystique est de proposer à son prochain en quête de vérité, la possibilité d’évoluer, de voir que les choses se passent à l’intérieur de nous et non à l’extérieur.

 

J’appelle donc mystique, toute personne faisant preuve d’altruisme, de générosité, et de remise en question intérieure en dehors de toute considération égotique ou matérialiste.

 

Notre rôle à tous, chercheurs de vérité, est justement de trouver le juste équilibre entre un monde trop concret, trop matériel, trop axé sur l’argent, le pouvoir ou le sexe, et une vie mystique plus spirituelle qui nous ouvre à la joie, à la compréhension des autres. Pour arriver à vaincre nos maux, nous devons accorder une place privilégiée à ce que j’appelle «l’attitude positive». Positiver chacun de nos instants, que ce soit en actes ou en paroles, il faut vivre l’instant dans «l’ici et le maintenant». Trouver le bonheur c’est çà ! C’est vivre chaque instant de façon positive.

 

- La science du futur et le futur de l’homme :

 

Quel doit être la science du futur et le futur de l’homme ?

Avant de répondre à cette question, je souhaiterais attirer votre attention sur le fait que la science est prête à nous livrer des informations de la plus haute importance concernant la physique quantique, il s’agit d’une révélation liée à la force vitale. Nous sommes tous liés par cette force qui lie le tout, qui lie chaque atome de l’univers. Je parle de l’univers, de cette compréhension de la vision quantique que l’on doit avoir de notre monde et non plus une vision plus physique de l’époque de Newton. La physique quantique est l’étude de l’infiniment petit, et de l’infiniment grand. Depuis Einstein, nous sommes en train de nous apercevoir que passé, présent et futur n’ont pas de réalité, on s’aperçoit à l’heure actuelle, avec la physique quantique, que l’homme ne fait pas seulement partie de l’univers, il EST l’univers.

 

Le futur de l’homme réside donc dans sa faculté à comprendre qu’il est le TOUT, qu’il possède en lui de merveilleuses capacités, un pouvoir insoupçonné. A vous, noble assemblée présente ici, je dis ceci : vivez pleinement votre vie en écoutant ce qui se manifeste en vous, notamment votre petite voix intérieure, votre MOI profond. Apprenez à faire confiance à votre intuition, à écouter les signes, à être attentifs aux évènements, à les comprendre plutôt qu’uniquement les subir. Je vous dis également de ne pas céder à la tentation de ce que vous dirait la raison sans avoir écouté la source de vérité que vous portez en vous. Le but ultime de l’homme est la réalisation de son être intérieur.

 

II) Présentation de la Transfiguration :

 

Je voudrais, avant de commencer réellement mon propos sur la Transfiguration, faire un petit aparté sur le terme même de Transfiguration.

 

Ce terme de Transfiguration ne doit en aucun cas être assimilé à celui que l’on trouve dans la BIBLE. Je n’ai ni la prétention de m’identifier à son auteur ni la volonté de nuire à quiconque. Je tiens à préciser que ce terme m’est venu en associant deux mots : « transformation » et « figure » qui, associé, ont donné le mot « Transfiguration ». Je prie donc toute personne de confession chrétienne qui serait d’aventure choquée par cette terminaison de bien vouloir me pardonner. N’y voyez là vraiment aucune véhémence car je suis profondément respectueux envers toutes religions et toutes croyances. Mon but n’est pas de choquer ou de créer de polémique, mais bien de révéler un phénomène unique en son genre.

 

Il me reste maintenant à définir ce qu’est la Transfiguration avant de poursuivre plus en avant :

 

TRANSFIGURATION : terme qui définit la matérialisation du visage d’un être désincarné, après incorporation dans le corps du médium, et dont la manifestation se traduit par une superposition des deux visages.

 

Entendons-nous bien. Il s’agit de donner l’occasion, à toute personne désireuse d’entrer en contact avec un être disparu - ou qui souhaite découvrir, par ce moyen, l’existence de l’autre monde - de visualiser concrètement le visage d’un défunt. Ce phénomène ne peut se passer qu’après incorporation physique du défunt dans mon corps. La matérialisation, quant à elle, se traduit par une superposition du visage du défunt sur le mien. Le témoin d’un tel événement voit mon visage devenir trouble, puis « s’effacer » en quelque sorte pour laisser la place à l’autre.

 

Vous l’aurez compris : ce que j’avance ici, est une véritable révolution pour les consciences. Ce que je vous révèle aujourd’hui - le pape Jean XXIII l’a prédit en son temps : il disait que la mort deviendra petite et qu’elle sera vaincue. Entendez par là que la mort n’effrayera plus, qu’elle ne sera plus un sujet tabou, car l’existence de l’après-vie sera prouvée.

 

Je suis bien conscient que ce j’avance est un véritable bouleversement dans les mentalités, mais je ne pouvais plus me taire. Je pratique la Transfiguration depuis plus de quinze ans, et nombreux ont été les témoins de ce phénomène. Aujourd’hui, avec votre aide, mon but est de filmer cet événement, de le faire connaître au plus grand nombre, car il mérite d’être connu et reconnu. En l’étudiant de façon précise, nous avons, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, la possibilité de faire de formidables découvertes qui changeront, sans nul doute, la façon de penser de l’homme moderne. Mon espoir étant que ce dernier se tourne désormais vers l’étude des plans spirituels et qu’il trouve enfin sa divinité.

 

Alors, bien sûr, entrons maintenant dans le vif du sujet et essayons de décrire, étape par étape, ce phénomène bouleversant :

 

Description du phénomène :

 

Préparatifs (salle, du ou des témoins, de moi-même) :

-   Les préparatifs de la salle se résument à la présence de trois bougies et d’un peu d’encens qui ont un rôle de protection. L’exposition de la salle, entendez par rapport aux points cardinaux, n’a que peu d’importance.

-   Les témoins de la séance, quant à eux, sont placés face à moi, assis de préférence.

-  En ce qui me concerne, je me trouve donc face au(x) témoin(s), en position debout, les bras le long du corps, les mains légèrement tournées vers le ciel.

-  Avant de commencer la séance, je propose aux témoins d’entrer dans une phase de silence intérieur et d’appeler mentalement le proche disparu qu’ils souhaitent revoir. Pour ma part, durant cette phase, je demande la protection à mon ange gardien et aux forces supérieures qui me soutiennent depuis toujours. Généralement, je demande que cet appel au défunt soit fait au préalable, environ deux à trois jours avant, de façon à inciter fortement le disparu à se manifester le jour J. Cela favorise en effet le contact qui devient dès lors plus rapide et plus efficace.

-  Je tiens à préciser une chose : autant je maîtrise le phénomène, autant je ne peux déterminer l’identité de celui qui se présentera. Autrement dit, il se peut très bien qu’au cours d’une séance vous soyez face-à-face avec un autre défunt que celui attendu. Rassurez-vous, l’effet est identique. Au départ, une appréhension voire une peur, puis une volonté de mieux cerner ce visage qui se matérialise et l’expression qui en découle.

 

Déroulement (étapes par étapes) :

-   Pour que vous compreniez bien ce que vous pouvez ressentir lors de la séance, je vais vous demander de bien vouloir, l’espace d’un instant, fermer les yeux et écouter simplement mes paroles. Je vous en prie : prêtez-vous à ce petit jeu. Vous ne craignez rien : je ne fais qu’essayer de vous faire percevoir certaines sensations, voire certaines émotions. Voilà qui est bien !

-   Imaginez-vous assis sur votre chaise, dans une salle illuminée par trois bougies qui donnent une ambiance légèrement tamisée. L’odeur de l’encens élève votre esprit vers les sphères supérieures, vers ce monde pur et céleste. Intérieurement, vous ressentez à la fois une certaine appréhension face à l’inconnu mais également une certaine excitation à l’idée de revoir l’être aimé. Détendez-vous lentement, respirez profondément, faîtes le vide en vous, et pensez à l’être disparu qui vous manque tant.

-   Vous vous sentez en paix désormais, dans ce lieu protégé.

- Je me trouve face à vous, debout, et, en silence, je demande protection. Je me concentre afin de prendre contact, à l’affût du moindre signe.

-  Enfin, le signe tant attendu arrive : un courant d’air froid vient sur mon côté gauche. Il signifie qu’un être désincarné est proche de nous et qu’il souhaite prendre contact.

-  Je tends alors mes mains et je l’invite à s’incorporer en moi. Vous, de votre côté, vous êtes toujours dans cet état de bien-être, les yeux toujours fermés.

-  Je sens désormais le courant d’air froid parcourir mes mains, mes bras, mon torse, et se rapprocher de mon visage. L’incorporation est possible à la condition sine qua non que nos fréquences vibratoires respectives soient en phase.

-  Voilà le moment précis où le défunt entre dans mon corps : une sensation de frisson me parcourt tout entier. C’est vraiment la sensation étrange que quelqu’un entre dans votre corps. Il est là, présent, en moi !

-  Tout mon corps vibre, oui vibre, et je me sens en symbiose avec cette entité qui peut dès à présent se matérialiser et apparaître sous vos yeux.

-  Gardez les yeux fermés, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, gardez les yeux fermés, mais levez la tête. Par une simple parole, je vous invite à sortir de cet état de bien-être dans lequel vous étiez, et vous demande de vous focaliser maintenant sur mon visage. Le processus prend un peu de temps, soyez patient…

-   Attendez, attendez, attendez…

-   Maintenant, votre vision commence à se troubler. Vous voyez peu à peu mon visage s’effacer. Soudain, une forme apparaît… On dirait un visage… un visage connu !

-   Mais oui, c’est bien lui…c’est bien elle !

-   Mon dieu, comment est-ce possible ! Je ne rêve pas ! C’est bien toi ?

-  Votre pouls bat la chamade, vos émotions sont fortes et intenses, vous êtes perturbé par ce phénomène, mais votre cœur est réconforté. Pour ceux qui le désirent maintenant, essayez de lui parler, avec vos yeux et votre cœur : il ou elle vous répondra.

-   Maintenant vous savez ! Vous l’avez vu, vous lui avez parlé et il ou elle vous a répondu. Vous savez désormais que la vie après la vie n’est pas une utopie, mais la réalité ; qu’elle est désormais accessible, et qu’il n’y a plus de raison d’avoir peur de vivre par peur de mourir… parce que la mort aujourd’hui est devenue petite, parce que la mort aujourd’hui est vaincue !

-   Vous êtes en paix avec vous-même, l’esprit libéré de toute peur, une foi désormais inébranlable, un courage et une volonté pouvant faire face à toute épreuve.

-  Vous pouvez maintenant, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, ouvrir les yeux et revenir à vous lentement.

-  Vous avez, désormais, une petite idée de ce que vous auriez vécu lors d’une vraie séance. J’espère avoir été suffisamment convaincant et vous avoir permis de vivre un maximum d’émotions ou de sensations.

 

Fin du processus :

 

- Il me reste, pour finir, à expliquer comment se termine la Transfiguration. En fait, la séance se termine bien souvent, lorsque moi-même ou l’entité avons consommé beaucoup trop d’énergie pour continuer plus avant.

-  Il y a alors rupture du contact, l’esprit quittant mon corps, pour retourner à un niveau de fréquence vibratoire plus approprié pour lui. En fait, la phase la plus délicate de la Transfiguration, c’est la phase de nécessaire équilibre à trouver entre nos fréquences vibratoires respectives : ça c’est le challenge ! Mais une fois les choses établies, tout se passe pour le mieux.

-   Une fois la séance terminée, je dois prendre une dernière précaution : je dois remettre « à la terre » l’éventuelle énergie négative que j’aurai absorbée lors de la Transfiguration. Pour être plus explicite, je m’agenouille, les paumes de mains plaquées au sol. J’inspire par le nez, et j’expire profondément par la bouche de façon à évacuer tout l’air de mes poumons. Il se crée alors un échange énergétique entre mon corps et ce que j’appelle « la terre », qui possède une polarité neutre. Ainsi, je rééquilibre mon corps à volonté, sans avoir aucune séquelle.


Conclusion :

 

Voilà, Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, ce qu’est la Transfiguration. Mon expérience de quinze ans me permet d’affirmer, devant vous, que ce phénomène n’est ni une utopie, ni une élucubration de mon esprit, mais bien quelque chose de réel, qui mérite enfin d’être connu et reconnu, et ce, par le plus grand nombre.

 

La Transfiguration prouve que l’au-delà existe, que les défunts peuvent se manifester à nous, et donc que la mort n’est pas une fin en soi.

 

La Transfiguration permet à chacun d’entre vous de revoir un être aimé.

Si ce phénomène est porté à la connaissance du plus grand nombre, les répercussions en seront multiples : tout d’abord une inévitable évolution des consciences sur le plan spirituel, puis, sans nul doute, des découvertes scientifiques de premier ordre; et pourquoi pas, le monde spirituel enfin étudié et compris.

 

Cette évolution spirituelle de l’humanité, je la souhaite de tout cœur ; mais seul, je ne peux rien. C’est pourquoi aujourd’hui, je lance un appel à tous les hommes et à toutes les femmes de bonne volonté, à tous ceux qui voudront bien m’aider. A vous tous, je dis ceci : permettez-moi de faire connaître ce phénomène pour favoriser l’éveil des consciences et donner la possibilité, à chacune et à chacun, de percevoir cette autre réalité qui nous a été cachée jusqu’à présent.

 

Je compte sur vous. Merci de votre attention et de votre participation.

 

Pour finir, je répondrai maintenant à toutes les questions que vous voudrez bien me poser.

 

Jean-Fabrice

 

 

Jean-Fabrice au Salon PARAPSY 2008

31.01.2008 par Jean-Fabrice

 

Chers lecteurs,

 

C’est avec une joie très grande que j’ai le plaisir de vous annoncer ma participation au Salon PARAPSY de Paris qui se déroulera du 16 au 24 février 2008.

 

Le Salon PARAPSY, comme son nom l’indique, touche à tous les domaines ésotériques (astrologie, numérologie, voyance, guérison spirituelle…) et paranormaux recensés jusqu’ici. C’est le plus grand rassemblement de l’année (16 000 visiteurs en 2007).

 

J’aurai l’occasion de présenter mon livre et d’en parler de vive voix. Je ferai également une conférence sur la Transfiguration : mon but étant de faire découvrir cet incroyable phénomène au plus grand nombre. Je serai présent pendant toute la durée du salon. Ma conférence est prévue le jeudi 21 février 2008 à 13h15.

 

Je vous invite donc à venir nombreux afin d’échanger vos idées, de poser toutes les questions demeurées sans réponse jusqu’à présent et, pourquoi pas, trouver votre voie.

 

Voici l’adresse du rendez-vous :

Espace Champerret, Porte de Champerret, 75017 Paris

Vous pouvez également consulter le site : http://www.salonparapsy.com

 

Vous ne serez pas déçu par le déplacement, croyez-moi !

 

Cordialement,

 

Jean-Fabrice

 

 

 

Rejoignez jfl-energiedamour, site officiel de Jean-Fabrice & Ludivine à l'adresse suivante :

http://www.jfl-energiedamour.fr

Jean-Fabrice & Ludivine

6, rue de Gascogne

18000 Bourges

Jean-Fabrice

06 83 64 21 25jean-fabrice@jfl-energiedamour.fr

ou contact@jean-fabrice.fr

Ludivine

06 78 09 48 15ludivine@jfl-energiedamour.fr

Facebook : 

Compte

Jean-Fabrice Ludivine Errera

Page commerciale

jfl-energiedamour

 

Actualités

Retrouvez dès à présent sur ce site toute l'actualité de Jean-Fabrice, notamment ses conférences à travers toute la France.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Site de Jean-Fabrice